fbpx

Cameroun Actuel

Bataille Minsep-Fécafoot : le Premier ministre intervient pour calmer le jeu

La tension monte entre le Ministère des Sports et de l’Éducation Physique (Minsep) et la Fédération Camerounaise de Football (Fecafoot) concernant la nomination du nouveau staff technique des Lions Indomptables. Dans cette bataille de leadership, le Premier ministre se positionne en médiateur pour rétablir l’ordre.

Selon des sources proches du dossier, une réunion de conciliation est prévue ce jeudi au sein du Premier ministère, réunissant les représentants du Minsep et de la Fecafoot. L’objectif principal de cette rencontre est de trouver un consensus sur la désignation du nouveau staff technique de l’équipe nationale camerounaise.

Alors que le Minsep a récemment signé un contrat avec Marc Brys et une partie de son staff, des tensions émergent avec Samuel Eto’o, chargé par le Comité d’urgence de faire des propositions pour le staff technique, malgré la nomination déjà effectuée par le Ministère. Malgré un délai de 72 heures, les propositions d’Eto’o restent inconnues.

La discorde semble avoir pour origine l’intervention du Premier ministre, qui aurait découragé Samuel Eto’o de procéder à ses nominations. Joseph Dion Ngute présidera lui-même la réunion entre les deux parties, dans l’optique d’éviter une escalade du conflit qui pourrait avoir des conséquences néfastes pour le football camerounais.

Par ailleurs, ce jeudi marque également la levée de corps de David Eto’o, le père de Samuel Eto’o, à Douala. Dans ce contexte difficile, l’attitude de Samuel Eto’o reste incertaine. Toutefois, cette journée devrait apporter des éclaircissements sur la façon dont il gère cette double pression.

En somme, la réunion de conciliation orchestrée par le Premier ministre Joseph Dion Ngute représente un espoir pour apaiser les tensions et trouver un terrain d’entente entre les acteurs du football camerounais.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi