fbpx

Cameroun Actuel

Affaire Martinez Zogo : Martin Stéphane Savom également poursuivi au tribunal de Nnanga Eboko pour enlèvement de mineurs

Martin Stéphane Savom

Le nom de Martin Stéphane Savom a récemment refait surface dans l’actualité suite à ses convocations multiples par le juge d’instruction Aime Florent Sikati II Kwamo dans l’affaire Martinez Zogo, où son implication est régulièrement évoquée lors des auditions.

Cependant, une analyse approfondie de son profil révèle un individu au passé criminel troublant. Outre ses antécédents carcéraux en 2005 et 2007, il est cité dans des affaires de trafic d’organes et de crimes rituels, ajoutant à son profil une aura dangereuse.

Mais le plus récent scandale qui lui colle à la peau est celui de l’enlèvement de mineurs. Cette affaire, ouverte il y a près d’un an, est toujours en attente de jugement, les procès étant régulièrement renvoyés à Nnanga Eboko, suscitant des soupçons de pressions provenant de la présidence de la République sur les magistrats.

Cependant, de nouvelles révélations suggèrent des activités encore plus troubles. En tant que maire de la commune de Bibey dans la Haute Sanaga, Savom Martin est accusé de diriger un réseau de trafic de faux documents, n’hésitant pas à se servir des initiales PRC (Présidence de la République du Cameroun) sur ses bagages lors de ses déplacements à l’étranger, facilitant l’entrée de personnes sur le territoire avec des passeports diplomatiques, aux frais de l’État et des contribuables camerounais.

L’enquête en cours sur l’assassinat du journaliste Martinez Zogo a conduit le juge Aime Florent Sikati II à convoquer pour une deuxième fois Martin Stéphane Savom, mettant en lumière la sombre réalité de cet individu, dont les liens et les pratiques douteuses soulèvent de sérieuses préoccupations sur son rôle dans cette affaire troublante.

2 réflexions sur “Affaire Martinez Zogo : Martin Stéphane Savom également poursuivi au tribunal de Nnanga Eboko pour enlèvement de mineurs”

  1. Il n’est pas étonnant que Monsieur Savom, bien que Maire de Bibey, soit cité dans plusieurs affaires. En effet; de nombreuses personnes pensent qu’il fait partie d’une bande de délinquants qui se livrent au trafic d’ossements ; cette bande fait d’ailleurs accuser un villageois innocent pour protéger ses hommes de main. Malheureusement les gens honnêtes n’osent pas témoigner car ils craignent de subir des représailles de la part de ces gens-là qui ont de gros moyens et de puissantes relations. Espérons que Justice soit faite pour le bonheur des habitants de la Haute-Sanaga et de tout le Cameroun.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi