fbpx

Cameroun Actuel

Affaire Martinez Zogo : les magistrats militaires veulent entendre le secrétaire général de la présidence, Ferdinand Ngoh Ngoh

Ferdinand Ngoh Ngoh

Dans l’affaire du meurtre du journaliste Martinez Zogo, l’enquête prend une tournure cruciale avec les magistrats militaires souhaitant interroger le secrétaire général de la présidence de la République, Ferdinand Ngoh Ngoh. Les développements récents ont mis en lumière des éléments compromettants impliquant Ngoh Ngoh et d’autres acteurs dans cette affaire qui a secoué le Cameroun.

Le juge d’instruction Nzie Pierrot Narcisse, revenu d’un court séjour privé à l’étranger, a relancé les investigations dès son retour. La semaine dernière, Martin Stephane Savom, maire de Bibey et proche de Ferdinand Ngoh Ngoh, a été de nouveau convoqué après qu’une perquisition à son domicile a révélé de nouveaux éléments troublants le 8 février 2024.

Martin Savom, qui avait été initialement convoqué en décembre 2023, a été placé en détention le 19 décembre pour « complicité de torture et autres ». Les magistrats pensent qu’il a joué un rôle dans la torture de Martinez Zogo et soupçonnent d’autres implications, peut-être même liées à un assassinat.

Les récents développements incluent des éléments compromettants tels que des conversations téléphoniques entre Savom et Ngoh Ngoh pendant la période de l’enlèvement, des liens avec les exécutants de l’enlèvement, et des preuves vidéo de la présence de Savom sur les lieux du crime.

Le juge Nzie Pierrot Narcisse a maintenant l’intention d’auditionner Ferdinand Ngoh Ngoh, mais cette démarche nécessite l’autorisation du président Paul Biya. Des discussions sont en cours pour obtenir cette autorisation, malgré la mémoire récente d’un mandat d’amener non exécuté dans une autre affaire.

Conscient de la pression croissante, Ferdinand Ngoh Ngoh a dépêché des émissaires pour arrêter l’enquête à ce stade. Il a également tenté d’influencer Martin Savom, envoyant un homme de confiance, Samba Azombo, pour lui garantir une protection.

Cette affaire complexe souligne les enjeux élevés et la tension entourant les investigations sur le meurtre de Martinez Zogo, mettant en lumière les ramifications potentielles au sein même du cercle du pouvoir au Cameroun. La suite de l’enquête suscitera sans aucun doute un vif intérêt.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi