fbpx

Cameroun Actuel

Yaoundé annonce une opération militaire pour protéger l’arrondissement d’Akwaya des bergers armés du Nigeria

Après des semaines de silence tendu, le gouvernement de Yaoundé a finalement pris position face à la situation critique dans l’arrondissement d’Akwaya, situé dans le département de Manyu, au Sud-Ouest du Cameroun. L’annonce d’une opération militaire spéciale a été faite par le ministre délégué à la Présidence chargé de la Défense, Joseph Beti Assomo, lors d’une réunion spéciale de sécurité tenue le vendredi 5 avril.

Le ministre Beti Assomo a mis en lumière les développements inquiétants qui sévissent dans la subdivision d’Akwaya, soulignant la nécessité d’une action urgente face aux attaques répétées perpétrées par des bergers armés venant du Nigeria voisin. Ces attaques ont semé la terreur parmi la population locale, détruisant des maisons, ravageant les moyens de subsistance et entraînant des pertes humaines tragiques.

Le gouvernement, sous la direction du président Paul Biya, a donc décidé de répondre à ces défis sécuritaires en engageant une opération militaire appropriée pour protéger les habitants de ces zones isolées. Le ministre a souligné que cette action était un impératif pour l’État, qui se doit de garantir la sécurité de tous ses citoyens.

Cette décision intervient après des critiques acerbes émanant de divers secteurs de la société camerounaise. Le très révérend Dr Fonki Samuel Forba, originaire d’Akwaya et modérateur de l’Église presbytérienne du Cameroun, avait publiquement dénoncé l’inaction du gouvernement, l’accusant de laisser la population locale à la merci des bergers armés.

De même, les législateurs, l’élite et la population d’Akwaya avaient exprimé leur frustration face à ce qu’ils considéraient comme une réponse tardive et insuffisante du gouvernement face à la crise sécuritaire dans la région. Les appels répétés en faveur d’une intervention militaire plus énergique ont finalement été entendus.

L’arrondissement d’Akwaya, en plus d’être confronté à des attaques de bergers armés, est également un foyer d’activités séparatistes depuis le déclenchement du conflit dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest. Cette situation complexe a amplifié les défis sécuritaires auxquels est confrontée la région.

En réponse à ces défis, le député d’Akwaya, l’honorable Aka Martin Tyoga, avait précédemment appelé le gouvernement à établir une base militaire dans la région pour mieux protéger la population. Cette demande reflétait l’urgence de la situation et la nécessité de mesures concrètes pour garantir la sécurité des habitants d’Akwaya.

L’annonce de l’opération militaire spéciale représente donc un premier pas crucial vers la résolution de la crise sécuritaire dans l’arrondissement d’Akwaya. Cependant, la route vers la stabilité et la sécurité durables reste longue, et il faudra un engagement continu du gouvernement ainsi qu’une coopération efficace avec les communautés locales pour surmonter ces défis complexes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi