fbpx

Cameroun Actuel

Yaoundé accueille une nouvelle société de transport urbain par bus

Lors d’une récente session du conseil de la communauté urbaine de Yaoundé (CUY), présidée par le maire Luc Messi Atangana, l’approbation d’un contrat de concession avec la société Salem Tours Mfoundi (STM) pour le transport urbain par bus a marqué un tournant majeur. Ce contrat, à signer prochainement, établira STM comme le nouveau concessionnaire pour le transport en bus de la ville, avec un délai de 6 mois pour organiser son réseau.

Les conditions de cette concession incluent l’acquisition de plus de 141 autobus de 50 places minimum, la mise en place d’une base logistique, et la création d’arrêts de bus. Trois lignes pilotes, couvrant 169 km, seront initiées pour cette phase d’essai.

Parmi les quatre sociétés en lice pour cette concession, seules STM et ETS HAMJID ont poursuivi les négociations. STM est la seule à avoir abouti, contrairement à ETS HAMJID, pas prête pour la signature, et à l’ancien concessionnaire Stecy SA, retirée pour non-respect de conditions contractuelles liées à la subvention d’équilibre.

Il est à noter que la résiliation du contrat de Stecy SA, décidée par le maire Luc-Messi Atangana en février 2023, pourrait potentiellement engendrer une indemnisation de 2 milliards de FCFA de la part de l’État.

Pendant ce temps, la CUY a voté un budget de 35,604 milliards de FCFA pour 2024, en baisse de 4% par rapport à l’année précédente, principalement à cause des recettes fiscales et non fiscales non entièrement recouvrées.

Les priorités pour l’année à venir comprennent la réhabilitation des voiries, l’aménagement de carrefours, l’assainissement et l’amélioration de l’éclairage public. Un investissement d’environ 11 milliards de FCFA est réservé au développement des infrastructures routières, avec notamment un projet de transformation du carrefour Mvan en une route à deux voies sur environ 2 km.

La CUY prévoit une réorientation de ses priorités budgétaires vers des projets d’infrastructure afin de répondre à l’état dégradé des routes dans la capitale, en se concentrant sur la réhabilitation et la construction des voiries et ouvrages d’assainissement.

Cette décision stratégique s’inscrit dans une volonté de renforcer l’infrastructure de la ville pour assurer un meilleur fonctionnement de ses services et améliorer la qualité de vie de ses habitants.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi