fbpx

Cameroun Actuel

Yaoundé accueille les premières Rencontres Économiques du Café de l’OCI : Un pas vers le renouveau de l’industrie au Cameroun

Culture du café

La capitale camerounaise, Yaoundé, a été le théâtre de la première édition des Rencontres Économiques « OIC Coffee Meet Cameroon », qui s’est déroulée les 28 et 29 novembre 2023. Cet événement, organisé conjointement par le Centre Islamique pour le Développement du Commerce (CIDC), le Ministère du Commerce du Cameroun, la BADEA et le CICC, a pour objectif de stimuler et promouvoir des solutions durables pour l’industrie du café, tout en offrant de nouvelles opportunités d’investissement entre le Cameroun et les pays importateurs de l’Organisation de la Coopération Islamique (OCI).

Réunissant divers acteurs de la filière café, notamment les producteurs, les transformateurs, les consommateurs, les financiers, les équipementiers et les investisseurs, cet événement vise à dynamiser le marché caféier au sein des 57 États membres de l’OCI, représentant un potentiel de 1,28 milliard de consommateurs. Il marque ainsi l’engagement du Cameroun à positionner le café comme un pilier de son développement économique et social.

Le Ministre du Commerce, Luc Magloire Mbarga Atangana, a salué le choix du Cameroun pour accueillir cette initiative, soulignant la vision prospective derrière cette décision. Il a mis en lumière la légitimité du Cameroun à prétendre à une place de choix parmi les plus grands producteurs de café en Afrique. Après une période de repli, le pays entame une phase de redynamisation de son industrie caféière, soutenue par la Stratégie Nationale de Développement 2020/2030.

Le Cameroun présente des atouts significatifs pour s’affirmer comme un acteur majeur de la production de café. La stabilité institutionnelle, un climat propice à l’investissement privé et une adhésion aux conventions internationales de protection des investissements sont autant d’éléments favorisant le développement de cette filière. Par ailleurs, sa diversité écologique, avec six zones agroécologiques, représente un avantage concurrentiel face aux défis imposés par les changements climatiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi