fbpx

Cameroun Actuel

Voici les mains noires derrière la mort de Cabrel Nanjip

Le décès tragique de l’artiste Cabrel Nanjip continue d’émouvoir l’ensemble du Cameroun tout entier. Et les supputations alimentent les chaumières sur la vie et la mort de ce jeune talent. Le politologue Wilfried Ekanga semble avoir trouvé les mains noires derrière cet autre accident mortel.

« Ceux qui ont tué Cabrel Nanjip : nous avons besoin d’autoroute !!!!!

Il est bon de pleurer les conséquences.

Il est encore mieux de pleurer les causes. Car quand on a réglé la cause, on empêche la conséquence.

Le problème quand on pleure la conséquence, c’est que cela ne change rien ; on pleure 2 jours, on essuie ses larmes, et on attend le prochain drame.

Depuis des décennies, le Cameroun pleure les conséquences. Et il revit sans cesse la même tragédie, au même endroit, à la même fréquence, et avec les mêmes victimes. Parce que vous connaissez ceux qui nous tuent, et vous ne voulez jamais parler d’eux.

Aujourd’hui, en 2023, l’axe Douala-Ydé est l’axe le plus meurtrier au monde. C’est la 1ere fois qu’on voit deux villes de plus de 3 millions d’habitants chacune, qui sont reliées par une corde de terre mal bitumée. Douala est plus peuplée que Berlin; Yaoundé a plus d’habitants que Paris. Mais regardez le ridicule ruban qui relie nos 2 métropoles, et pleurons enfin les causes ensemble.

Car pendant que vous pleurez Cabrel aujourd’hui, nous, nous pleurons Cabrel Nanjip depuis des années, et tous les Cabrel Nanjip qui l’ont précédé sur ce cimetière routier.

Quand nous réclamons des autoroutes, quand nous fustigeons ceux qui doivent les construire – et qui ne le font pas -, c’est parce que nous sommes remplis de colère, à l’idée qu’à cause de leur gourmandise et de leur méchanceté, des innocents comme vous et nous allons mourir sur la fameuse corde de terre. Et c’est ce qui arrive tous les ans, tous les mois, les semaines, sinon tous les jours.

Depuis 2013 qu’ils ont commencé les travaux sur ce tronçon d’à peine 200 km, ils n’en ont toujours pas achevé le tiers. En 10 ans, ils n’ont réalisé que… 60 km !! Et ils ont quand même dépensé 450 milliards de francs pour cela !!!

C’est du jamais vu ! Le Diable lui-même s’est levé pour applaudir ! Il reste donc encore 140 km à réaliser pour connecter les deux villes. Faites vous-mêmes le calcul. Ils auront fini dans environ 30 ans, et pour un coût de près de 2 000 milliards !

Et entre-temps, la moitié d’entre nous aura déjà perdu la vie sur ce même axe. Nous ne verrons jamais la fin des travaux !
L’avantage d’une autoroute, c’est que même si vous percutez une voiture, cela se fait par l’arrière, dans le sens de la marche. Il n’y a donc pas de collision frontale.

De plus, puisque toutes les voitures vont dans la même direction, vous ne vous retrouvez jamais en situation de devoir entrer  » en brousse  » pour éviter un engin qui déboule en sens inverse. C’est tout le but de ce type de construction. C’est pour ça que tous les pays sérieux ( y compris la « belle-famille » à laquelle vous vous mesurez sans cesse) en ont en 2023! Qd j’étais au Cameroun, chaque fois que j’empruntais cet axe, c’était une véritable séance de loterie.

Je savais toujours qu’il y avait 50% de chance que je n’atteigne pas ma destination. Si tu arrives à Dla ou à Ydé vivant, sache que c’est par le plus gd des hasards, et rien d’autre! Ceux qui ont tué Cabrel Nanjip sont assis dans des bureaux, et vous les appelez  » Excellence « !

Ce n’est ni le vaudou, ni le famla, c’est la méchanceté d’un Cartel de démons qui se fichent royalement de l’avenir de la jeunesse.

Ce n’était pas ton jour, ce n’est pas Dieu qui a décidé. Dieu ne tue pas les jeunes dans des accidents de circulation. C’est à cause de ces bandits sans la moindre compassion humaine que tu n’es plus de ce monde. Oui il y a aussi des accidents en Allemagne, et au Canada. Mais comparez le nombre de voitures qui circulent par jour sur une autoroute à Francfort ou à Montréal, et comparez la fréquence des accidents en termes de proportion.

En 2022, Paris et toute son agglomération n’ont connu que 100 morts dans des accidents, alors qu’il s’agit là d’une des villes les plus visitées au monde. Au Cameroun, 100, c’est le nombre de morts enregistrés tous les deux ou trois mois (et parfois en une seule semaine), rien que sur la célèbre corde de terre nationale. Avec un flux de véhicules pourtant mille fois inférieur.
Quelle misère !

Mon pauvre Cabrel, comme ça doit être dur pour ta famille en ce moment, pour tes amis, pour ceux qui croyaient en tes rêves, et pour toi-même qui te voyais déjà continuer d’écrire ton chemin dans une tournée aux Amériques. Sache que c’est aussi dur pour nous qui ne te connaissions pas ; de savoir que l’incurie d’une horde de Malfrats en costume t’a privé à jamais de vie. Ce sont les vieux qui doivent mourir, pas les jeunes, mais dans mon pays, les octogénaires enterrent les trentenaires.

Parce que c’est un pays où tout fonctionne à l’envers. Le meilleur moyen que j’ai de te rendre hommage, c’est de continuer à réclamer des autoroutes à ces Malfrats, afin que la jeunesse puisse rêver d’atteindre 89 ans, comme ces mauvais esprits qui la massacrent aujourd’hui.

Que la Terre de Martinez Zogo te soit légère.

Paix à ton âme, et rendez-vous dans l’Éternité ».

EKANGA EKANGA CLAUDE WILFRIED

2 réflexions sur “Voici les mains noires derrière la mort de Cabrel Nanjip”

    1. Sur une autoroute, vous n’avez jamais d’accident dû à un dépassement, car les voies en sens inverses sont séparées par un terre-plein. Or, à l’auto école, on apprend que le dépassement est la manoeuvre la plus dangereuse en circulation, et la première cause d’accident mortel.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi