fbpx

Cameroun Actuel

Virulente diatribe du Président Burundais Ndayishimiye contre l’homosexualité

Le président burundais, Evariste Ndayishimiye, a déclenché une controverse en exprimant une position véhémente contre l’homosexualité lors d’une conférence publique dans la province de Cankuzo. Ses propos, diffusés à la radio et à la télévision, ont suscité une forte réaction en condamnant ouvertement les relations entre personnes de même sexe.

Le chef de l’État, chrétien et conservateur, a fermement condamné l’homosexualité, en citant des références bibliques pour justifier ses déclarations. Il a qualifié cette pratique d’« abominable », évoquant le mariage entre personnes de même sexe comme un déclencheur potentiel de malédiction sur un pays, faisant référence aux histoires de Sodome et Gomorrhe.

Dans des termes saisissants, Ndayishimiye a exprimé une position extrêmement rigide, allant jusqu’à suggérer la lapidation publique des individus homosexuels, en les qualifiant de non-péché pour ceux qui s’y livreraient. Ces propos font écho à ses déclarations antérieures où il appelait à bannir et traiter en parias les personnes LGBTQ+.

Le président burundais a également vivement critiqué l’ingérence des pays occidentaux, les accusant de vouloir imposer leurs normes aux pays plus petits, menaçant de retirer leur aide si ces derniers ne se conforment pas. Ses déclarations ont également visé ceux qui choisissent de s’exiler dans ces pays occidentaux, insinuant qu’ils adopteraient ces pratiques.

Il est important de noter que le Code pénal burundais criminalise les relations homosexuelles, prévoyant des sanctions allant d’amendes à des peines de prison de trois mois à deux ans.

Ces déclarations du président Ndayishimiye soulignent la polarisation des opinions sur les questions LGBTQ+ dans le pays, créant un débat animé quant aux droits individuels et à la place de ces derniers dans la société. Ces propos suscitent également des inquiétudes quant à la sécurité et la liberté des personnes LGBTQ+ au Burundi, mettant en lumière les tensions entre les positions politiques, religieuses et les droits fondamentaux des individus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi