fbpx

Cameroun Actuel

Violente altercation entre Amougou Belinga et Maxime Eko Eko à la prison de Kondengui

Amougou Belinga et Maxime Eko Eko

Un différend survenu récemment à la prison principale de Kondengui a révélé un incident entre deux personnalités bien connues, Amougou Belinga et Maxime Eko Eko, partageant la même cellule dans l’établissement pénitentiaire. Une dispute inhabituelle a éclaté entre les deux détenus, surprenant les autres prisonniers et le personnel pénitentiaire.

L’incident a été rapporté par Youbass Mamouda, également connu sous le nom de Bachirou, qui a partagé les détails de l’altercation. D’après son témoignage, la querelle aurait commencé lorsque Zomloua, alias Amougou Belinga, est arrivé dans un état d’énervement après avoir reçu un appel téléphonique. Il aurait alors commencé à proférer des insultes à l’encontre de Maxim Eko Eko, sans que ce dernier ne réagisse.

Cependant, la situation a pris un tournant inattendu lorsque Maxime Eko Eko, en silence, a réagi en administrant deux gifles à Zomloua après s’être levé et avoir déposé son livre, sans prononcer un mot. L’incident a choqué les témoins présents, qui s’attendaient à une riposte immédiate.

Au lieu de répondre physiquement, Zomloua aurait plutôt menacé de prendre des mesures contre le commissaire Eko Eko, déclarant qu’il l’enverrait en prison. Il aurait ensuite quitté la scène pour chercher son téléphone, laissant les autres présents dans l’expectative.

Cet événement a été perçu comme inhabituel par les témoins, qui ont été surpris par cette altercation entre les deux détenus, Amougou Belinga et Maxime Eko Eko, qui, selon les informations précédentes, entretenaient généralement de bonnes relations en détention.

Cet incident a attiré l’attention, suscitant des interrogations sur la nature du différend et des éventuelles suites. Les gardiens et les autres détenus présents ont été témoins de cette altercation inattendue entre les deux personnalités incarcérées.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi