fbpx

Cameroun Actuel

Violences faites aux femmes : au moins 36 décès de femmes été enregistrés en 2023 au Cameroun

Les chiffres sont alarmants : au moins 36 décès de femmes ont été enregistrés en 2023 au Cameroun à cause des violences basées sur le genre, révèle la ministre de la Promotion de la Femme et de la Famille, Marie-Thérèse Abena Ondoa. Cette déclaration, faite lors d’une conférence de presse le 27 novembre, souligne que ces statistiques ne couvrent que les cas signalés.

Face à cette situation préoccupante, le ministère a élaboré un avant-projet de loi pour lutter contre ces violences et plaide pour une meilleure prise en charge des victimes. Mais l’action ne se limite pas là. Des organisations de la société civile, soutenues par l’ambassade de France, se mobilisent également. L’écrivaine Djaïli Amadou Amal, elle-même victime de violences conjugales, prend part à cet appel, apportant sa voix à cette cause cruciale.

En parallèle, ONU Femmes a lancé une campagne mondiale de 16 jours d’activisme contre les violences faites aux femmes et aux filles, inaugurée le 25 novembre par la ministre Abena Ondoa. Cette campagne vise à sensibiliser l’opinion publique, avec le soutien des médias et des artistes, sur les différentes formes de maltraitance et d’abus subis par les femmes et les filles dans divers contextes sociaux.

Les chiffres alarmants ne se limitent pas au Cameroun. ONU Femmes rapporte que, selon une étude du Réseau des femmes élues locales d’Afrique, six femmes sur neuf en Afrique centrale, soit 65% de la population féminine, sont victimes de violences basées sur le genre. Une réalité préoccupante qui dépasse les frontières et nécessite une action collective.

Cette lutte contre les violences faites aux femmes requiert une mobilisation sans relâche, des mesures gouvernementales à la sensibilisation de la société civile et des actions internationales. C’est un cri d’alarme pour mettre fin à ces pratiques inacceptables et garantir un avenir sûr et équitable pour toutes les femmes et les filles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi