fbpx

Cameroun Actuel

Vaud: des fiches pour allier rénovation énergétique et patrimoine

Sur une trentaine de commerces contrôlés à Lausanne, la moitié a révélé des températures intérieures en dessous des normes, soit entre 13,9 et 17,9 degrés. La température des locaux devrait plutôt se situer entre 18 et 21 degrés, rappelle l’Inspection du travail Lausanne (ITL).

Avec l’arrivée de l’hiver, l’ITL a mené une campagne de contrôle de température dans les commerces lausannois. Elle portait une attention particulière aux enseignes qui laissent leurs portes ouvertes en permanence, a expliqué vendredi la Ville dans un communiqué.

« De nombreux magasins laissent leurs portes d’entrée ouverte en permanence pour inviter la clientèle à entrer. Ce procédé pose particulièrement problème en hiver parce qu’il expose le personnel de vente aux températures froides ou aux courants d’air », explique Laurent Mettraux, chef de l’ITL, cité dans le communiqué.

Dans d’autres cas, les portes étaient maintenues ouvertes en raison d’un chauffage excessif, de dysfonctionnements de la ventilation ou à cause des portes automatiques, ajoute-t-il.

Moins de 15 degrés = non chauffé

Dans ce contexte, l’Inspection du travail a contrôlé du 20 au 30 novembre dernier près d’une trentaine de commerces lausannois. Au total, 14 entreprises ont fait l’objet d’un avertissement en raison de températures mesurées entre 13,9 et 17,9 degrés et de zones de travail exposées aux courants d’air.

« Pour une activité de travail debout, comme celle que l’on rencontre dans les commerces, la température des locaux devrait se situer entre 18 et 21 degrés », souligne M. Mettraux. « En dessous de 15 degrés, les locaux sont considérés comme non chauffés au sens de la loi et des mesures de protection spécifiques doivent être prises ».

La Ville précise que les personnes rencontrées sur place ont été informées sur la nécessité de maintenir un climat des locaux qui ne porte pas préjudice à la santé du personnel. L’ITL a aussi rappelé que l’ouverture régulière des portes et fenêtres durant 5 à 10 minutes suffit à renouveler l’air et que les surfaces vitrées ne doivent pas être occultées afin de permettre la vue sur l’extérieur depuis les postes de travail.

L’ITL renforcera en décembre les contrôles relatifs à la protection de la santé des personnes et au climat des locaux, indique-t-elle encore.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

[…]Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi