fbpx

Cameroun Actuel

Une femme placée en cellule après avoir été battue pour avoir refusé des avances sexuelles

violences faites aux femmes

À Garoua, un incident dramatique met en lumière les violences conjugales qui perdurent dans la région. Maifango Delphine a été victime de sévères violences de la part de son concubin, Seidou Yaouba, surnommé Ben Laden. Cette tragédie trouve son origine dans le refus de la victime de satisfaire sexuellement son partenaire, réputé pour son comportement violent.

Les témoins ont rapporté que Seidou Yaouba aurait agressé violemment Maifango Delphine après qu’elle ait refusé ses avances sexuelles. En utilisant son influence, notamment des liens avec des contacts au commissariat central de la ville, il aurait fait arrêter Delphine en l’accusant de vol d’objets lui appartenant.

Actuellement, la victime se trouve en détention dans la cellule du parquet, laissant entrevoir une situation alarmante où la victime de violence conjugale se retrouve injustement incriminée.

Cet incident grave met en lumière les sévices que subissent de nombreuses femmes dans des relations toxiques, où le refus de consentement entraîne des réactions violentes et injustifiées.

Les autorités locales et les organisations de défense des droits des femmes appellent à une enquête approfondie et à une justice équitable pour Maifango Delphine, soulignant la nécessité de protéger les victimes de violence domestique et de garantir leur sécurité, tout en tenant les agresseurs responsables de leurs actes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi