fbpx

Cameroun Actuel

Une enseignante victime de remarques tribalistes décède lors du concours de contractualisation des enseignants

enseignante décédée

Une atmosphère de tragédie a enveloppé le centre d’examen de SABONG-GARI lors du concours de contractualisation des enseignants, suite au décès brutal de l’enseignante SEDON. Titulaire du CAPIEMP et expérimentée dans les concours depuis une décennie, elle a trouvé la mort après avoir subi un malaise inattendu.

Le drame a été exacerbé par des remarques tribalistes proférées à l’encontre de l’enseignante SEDON par une collègue, surnommée « Djoudjou ». Selon des témoignages de ses pairs, cette chargée de mission aurait régulièrement qualifié les candidates originaires de la région du Centre de « étrangers ». Elle aurait également soutenu que les ressortissants de Meiganga, la ville natale de SEDON, ne pouvaient réussir nulle part ailleurs au Cameroun, sauf dans leur région d’origine.

Les témoins rapportent que ces remarques discriminatoires ont profondément affecté l’enseignante SEDON, qui aurait manifesté des signes de détresse. Au cours de l’épreuve, elle se serait soudainement étouffée, réclamant de l’eau pour atténuer sa gêne. Malheureusement, malgré les secours apportés, elle s’est effondrée de manière irréversible.

La tragédie met en lumière les conséquences dévastatrices des discours tribalistes et discriminatoires, en particulier dans des contextes aussi sensibles que les concours d’enseignants. Les enseignants, qui jouent un rôle crucial dans la formation des générations futures, devraient être unis par la diversité et le respect mutuel.

Les autorités compétentes sont appelées à enquêter sur cet incident et à prendre des mesures appropriées contre toute forme de discrimination au sein du processus de contractualisation des enseignants. Il est essentiel de promouvoir un environnement éducatif inclusif et égalitaire, où chacun a la possibilité de réussir, indépendamment de son origine géographique ou ethnique.

En conclusion, la perte tragique de l’enseignante SEDON souligne la nécessité impérieuse de condamner et d’éliminer les discours discriminatoires dans tous les domaines de la société, en particulier au sein du système éducatif. La diversité devrait être célébrée et respectée, car elle contribue à renforcer le tissu social et à favoriser un apprentissage harmonieux pour tous.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi