fbpx

Cameroun Actuel

Un festival de théâtre de rue pour Blonay-Saint-Légier

Le Conseil d’Etat vaudois prévoit une interdiction générale des munitions en plomb pour la chasse. La mesure, dont les modalités doivent encore être précisées, vise à éviter des intoxications.

L’interdiction n’est aujourd’hui que partielle, limitée à l’utilisation « de grenaille en plomb non nickelé » dans les zones peu profondes (marais, étangs, rivières, lac). Le Conseil d’Etat entend toutefois « élargir » cette interdiction à l’ensemble des munitions en plomb, a-t-il expliqué en réponse à une interpellation de la députée PLR Florence Gross, présidente du groupe Chasse au Grand Conseil.

La Commission cantonale de la faune doit être consultée cet automne. Une entrée en force de l’interdiction est prévue pour la saison de chasse 2025-2026. Une exception pourrait toutefois être proposée dans le cas précis de la chasse à la grenaille du chevreuil, pour laquelle les substituts au plomb sont actuellement jugés problématiques.

Intoxications

Pour justifier cette future interdiction générale, le Conseil d’Etat rappelle que le plomb peut causer des intoxications. La viande des animaux tués avec ces munitions et consommée par l’être humain peut être contaminée au plomb. Pour les autres espèces, les autorités vaudoises citent le cas d’aigles royaux et de gypaètes barbus empoisonnés après avoir ingéré des restes d’animaux sauvages. Des canards ont aussi été intoxiqués pour avoir confondu gravier et grenaille de plomb.

Ailleurs en Suisse romande, Fribourg a également prévu une disposition transitoire avant l’interdiction générale, mais pour la saison de chasse 2026-2027. Neuchâtel et le Jura réfléchissent aussi à une interdiction complète, mais à plus long terme. Quant au canton du Valais, il a prévu dès 2026 une interdiction restreinte aux seules armes à canon rayé (munition à balle).

Au niveau fédéral, une motion demandant une interdiction des munitions au plomb a été rejetée en mars dernier, au motif notamment que cette question doit être réglée par les cantons eux-mêmes.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

[…]Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi