fbpx

Cameroun Actuel

Un corps sans vie dans les décombres de la ferme de Bottens

Aux Vernets, les derbys du lac restent genevois. Le LHC s’est incliné 4-2 pour la deuxième fois de la saison face à Servette. Un résultat décevant pour les Lions, mais dans l’immédiat sans conséquence sur le classement.

C’est dans une patinoire des Vernets pleine à craquer de supporters chauds bouillants que les deux équipes ont fait leur entrée. Et l’ambiance électrique était aussi au rendez-vous sur la glace. Dans le premier tiers, tant Lausanne que Genève ont montré qu’ils voulaient ces 3 points.

Et ce sont les Lions qui, comme lors de leur dernière venue aux Vernets, ont ouvert le score à la 9e minute. Henrik Haapala a servi Miikka Salomäki, pourtant pas en position de tir, qui a envoyé le puck en pleine lucarne.

Les Aigles, dissipés pendant quelques instants, ont attendu les dernières secondes du premier tiers pour aller égaliser. Un but logique. Si jusqu’ici, les Lausannois avaient fait un bon travail en défense pour aider Ivars Punnenovs (ce qui n’avait pas vraiment été le cas en début de semaine face à Zurich), ils ont totalement oublié Valtteri Filppula. L’attaquant grenat n’a eu qu’à profiter que le gardien lausannois soit sur la gauche de la cage pour loger le puck à droite.

Les hommes de Geoff Ward ont ensuite entamé le deuxième tiers en supériorité numérique. Mais même face à des Genevois en baisse de régime, les Vaudois n’ont pas réussi à prendre avantage de ces phases de powerplay. Mais pas de quoi inquiéter Makai Holdener.

Et c’est finalement Genève qui a repris la main du match. Tout d’abord avec ce but d’Eliot Berthon. L’attaquant genevois est parti tout seul, la défense lausannoise n’a pas été assez rapide. Et dans le duel avec Ivars Punnenovs, c’est Berthon qui a gagné (27e).

Marc-Antoine Pouliot enfoncera le clou 4 minutes plus tard. Le gardien des Lions n’a rien pu faire face à ce puck qui est passé sous ses jambes.

Mais le LHC ne s’est pas complètement laissé abattre. Et c’est ainsi que Makai Holdener a marqué probablement le but le plus spectaculaire de la soirée. Une première tentative lausannoise a vu le puck être dévié par le gardien genevois Jussi Olkiniora. Puck qui a fini dans les airs et que le numéro 4 du LHC a envoyé au fond des filets comme s’il s’agissait d’une balle de baseball.

Le dernier tiers ne sourira pas plus aux Lausannois. Ayant été jusqu’ici assez sages, ils ont concédé 8 minutes de powerplay à…

[…]Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi