fbpx

Cameroun Actuel

TUI tiré par la forte demande dans le tourisme

Le numéro un mondial du tourisme TUI a profité au premier trimestre de son exercice décalé de la reprise toujours vigoureuse de ses réservations grâce à la bonne santé du secteur touristique, avant son possible retour à la Bourse de Francfort.

Le groupe allemand a enregistré entre octobre et décembre un bénéfice d’exploitation de 6 millions d’euros (5,7 millions de francs), après une perte de 153 millions (144,4 millions en francs) à la même période l’an dernier, selon un communiqué publié mardi.

L’entreprise, qui offre une gamme de voyages, hôtels, vols charters et croisières dans le monde a accueilli 3,5 millions de clients au cours de cette période, soit 200’000 de plus sur un an.

Ses revenus, à 4,3 milliards (4 millions en monnaie helvétique), ont connu une hausse de 15% sur un an.

TUI a en conséquence confirmé ses prévisions pour l’ensemble de l’exercice en cours, avec une croissance de 10% du chiffre d’affaires et de 25% du bénéfice d’exploitation.

« TUI bénéficie d’une forte envie de voyager de ses clients, et de prix plus élevés », s’est félicité l’entreprise dans son communiqué.

Elle bénéficie de la forte reprise du tourisme mondial depuis 2022, qui est revenu à des niveaux désormais comparables à ceux d’avant la pandémie de coronavirus.

Depuis l’an dernier, TUI réduit ses pertes nettes héritées de cette période. Elles ont atteint 122,6 millions (115,7 millions de francs) au premier trimestre 2023/2024, contre 256,1 millions l’an dernier.

Grâce à l’amélioration de sa situation financière, le groupe a entièrement remboursé l’an dernier les aides publiques de l’État allemand lui ayant évité la faillite en 2020.

L’entreprise allemande tient mardi son Assemblée générale des actionnaires, lors de laquelle un vote sur le retour du groupe à la Bourse de Francfort doit se tenir.

Essentiellement coté à la Bourse de Londres depuis sa fusion avec sa filiale britannique TUI Travel en 2014, TUI avait en effet annoncé en décembre vouloir se rapatrier en Allemagne.

Une cotation à Francfort aurait le double avantage de simplifier le négoce et de recentrer la gestion des liquidités, avait fait valoir l’entreprise.

Plus de 77% des titres du groupe sont en effet actuellement détenus et négociés en Allemagne, a détaillé TUI. Une majorité de 75% des votants doit toutefois être réunie pour approuver cette mesure.

Cet article a été publié automatiquement….

[…]Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi