fbpx

Cameroun Actuel

Trois prétendants en lice pour la présidence du Social Democratic Front

Social Democratic Front

Le congrès électif du Social Democratic Front (Sdf) approche à grands pas, et trois prétendants se disputent le poste de président national du parti. Gordon Zama, Jester Shewa et Joshua Osih sont les candidats qui se sont présentés devant le Comité national exécutif, conformément aux règles du parti. Alors que le dernier est déjà connu du grand public en tant que président provisoire, les deux autres candidats espèrent faire valoir leurs compétences et leurs projets pour mener le parti vers de nouveaux horizons.

Joshua Osih, en tant que président provisoire, a travaillé aux côtés de feu Ni John Fru Ndi, l’ancien opposant historique de Paul Biya. Il a été coopté par le directoire du Sdf après le décès de Fru Ndi, et il a également été investi comme candidat du parti à la présidentielle de 2018. Cependant, sa candidature a suscité l’opposition d’un groupe de cadres et de militants se réclamant du Sdf originel, regroupés dans le G27+. Bien que cette résistance ait été écartée ou affaiblie, Osih devra faire face à des défis pour convaincre les membres du parti de sa capacité à diriger.

Gordon Zama, quant à lui, est convaincu de son potentiel pour mener le parti vers de nouveaux sommets. Ancien chef de la circonscription du Fako dans la région du Sud-Ouest, Zama a accumulé une expérience précieuse au sein du parti. Il se prépare à affronter Osih lors du vote et espère convaincre les membres du Sdf de lui accorder leur confiance.

Le troisième candidat, Jester Shewa, représente la circonscription du Donga-Mantung dans le Nord-Ouest. En tant que député suppléant du parti, il s’appuie sur son expérience acquise en travaillant aux côtés de l’ancien député du Sdf, Cyprien Awudu Mbaya. Shewa souhaite insuffler un nouvel élan à la tête du parti et favoriser la réconciliation entre les différentes tendances au sein de la formation politique.

Le congrès électif sera l’occasion pour les membres du Sdf de choisir leur nouveau leader. Avant cela, le parti procédera également au renouvellement des dirigeants des démembrements régionaux dans les régions du Littoral et de l’Ouest. Ces élections internes, prévues pour le samedi 30 septembre 2023, permettront de mettre en place une nouvelle équipe dirigeante au niveau régional.

Le choix du nouveau président national du Sdf sera crucial pour l’avenir du parti. Les membres devront évaluer les compétences, les projets et les visions des trois candidats afin de prendre une décision éclairée. Quel que soit le résultat, il est essentiel que le parti reste uni et travaille ensemble pour atteindre ses objectifs communs. Le congrès électif sera donc un moment clé pour le Sdf, marquant le début d’un nouveau chapitre dans son histoire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi