fbpx

Cameroun Actuel

Trois otages Camerounais de l’ONG Première Urgence Internationale libérés après plus de 100 jours de captivité

Après plus de 100 jours de captivité, trois membres de l’ONG française Première Urgence Internationale, enlevés dans la région de l’Extrême-Nord du Cameroun, ont été libérés au Nigeria. Deux hommes et une femme, travaillant pour l’ONG, ont retrouvé la liberté vendredi soir dans les environs de Maïduguri, dans l’État de Borno, au nord-est du Nigeria.

Ces trois collaborateurs, un chef de projet, un chauffeur et une agent communautaire, avaient été enlevés le 10 janvier dernier dans le village de Yémé, alors qu’ils œuvraient dans le cadre d’activités de sécurité alimentaire et de lutte contre la malnutrition, selon les informations fournies par l’ONG.

La libération de ces otages a été accueillie avec soulagement et joie par Première Urgence Internationale, qui s’est exprimée sur les réseaux sociaux pour partager la bonne nouvelle. « Nos collègues sont aujourd’hui sains et saufs et pourront très prochainement retrouver leurs proches », a déclaré l’ONG.

Cependant, les circonstances exactes de leur libération ainsi que l’identité du groupe armé responsable de leur enlèvement n’ont pas encore été précisées par l’ONG. Olivier Routeau, directeur des opérations de Première Urgence Internationale, n’a pas fourni de détails supplémentaires sur cet événement.

Rappelons que Première Urgence Internationale est implantée au Cameroun depuis 2008, où elle travaille à répondre aux besoins sanitaires, alimentaires et éducatifs des populations touchées par les attaques armées perpétrées par des groupes djihadistes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi