fbpx

Cameroun Actuel

Traqué par l’armée américaine, le Père Noël a commencé sa tournée

L’armée israélienne a annoncé qu’elle intensifiait dimanche ses opérations contre le Hamas dans le sud de la bande de Gaza assiégée, pendant que les Etats-Unis pressent Israël de faire plus d’efforts pour épargner la population, menacée par la faim.

« La guerre sera longue », a prévenu dimanche le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu devant son gouvernement, en rendant hommage aux 153 soldats tués depuis le début de l’offensive terrestre à Gaza le 27 octobre. « Nous payons un très lourd tribut à la guerre, mais nous n’avons pas d’autre choix que de continuer à combattre », a-t-il dit.

Après des combats qui ont provoqué d’immenses destructions dans le nord du territoire palestinien, l’armée a expliqué qu’elle concentrait désormais ses principales opérations, à la recherche des responsables du Hamas, sur la grande ville de Khan Younès, dans le sud, où sont massés de nombreux civils ayant fui la guerre plus au nord.

Dimanche, la ville de Bethléem, en Cisjordanie occupée, qui selon la tradition chrétienne a vu naître Jésus-Christ, se préparait à un sombre Noël, désertée par les fidèles.

A Gaza, les bombardements se poursuivent sans répit du nord au sud. De la fumée s’élevait dans le ciel de Khan Younès après des frappes, tandis qu’une forte explosion, filmée par l’AFP depuis le sud d’Israël, a secoué le centre du territoire.

Les Etats-Unis, alliés historiques d’Israël, insistent de plus en plus, face aux lourdes pertes civiles palestiniennes, pour qu’Israël privilégie des opérations plus ciblées dans sa guerre contre le Hamas, déclenchée le 7 octobre après une attaque sans précédent menée sur son sol par le mouvement islamiste.

Lors d’une conversation téléphonique samedi avec Benjamin Netanyahu, le président américain Joe Biden « a souligné le besoin crucial de protéger la population civile », selon la Maison Blanche.

En Israël, l’attaque du 7 octobre a fait environ 1140 morts, en majorité des civils, selon un décompte de l’AFP réalisé à partir des derniers chiffres officiels israéliens disponibles. Environ 250 personnes ont été enlevées, dont 129 restent détenues à Gaza, selon Israël.

En représailles, Israël a juré d' »anéantir » le Hamas, au pouvoir à Gaza depuis 2007, pilonnant le territoire soumis à un siège total depuis le 9 octobre. Ces opérations ont fait 20.424 morts, en majorité des femmes, adolescents et enfants, selon un…

[…]Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi