fbpx

Cameroun Actuel

Trae Young: une série magnifique mais presque inutile

La publication des résultats de la présidentielle en République démocratique du Congo a commencé vendredi soir avec le vote de la diaspora. Une annonce non représentative au vu du nombre de votants, après des élections organisées dans une grande confusion.

Pour la première fois, des Congolais de l’étranger ont pu voter dans cinq pays tests (Afrique du Sud, Belgique, Canada, Etats-Unis, France). Le nombre d’électeurs inscrits dans ces pays était d’environ 13’000, sur un total de près de 44 millions.

Le président sortant, Félix Tshisekedi, y réalise des scores tournant autour de 80% des voix, selon les premières annonces de la commission électorale (Céni). La diffusion des résultats provisoires pour les 26 provinces de la RDC aura lieu dans les prochains jours.

L’opposition dénonce des « irrégularités »

Félix Tshisekedi, au pouvoir depuis début 2019, brigue un second mandat face à 18 autres candidats, dont plusieurs poids lourds de l’opposition qui ont dénoncé le « chaos » et les « irrégularités » ayant entaché selon eux ces élections générales (présidentielle, législatives, provinciales et locales).

Le vote, prévu le 20, a été prolongé d’au moins un jour en raison de multiples problèmes logistiques. Il était officiellement clos jeudi soir, mais vendredi à la mi-journée, des informations faisaient encore état d’opérations électorales en cours dans certaines zones reculées du pays de 2,3 millions de km2, aux infrastructures très limitées.

C’était par exemple le cas de la localité de Kilembwe, dans le territoire de Fizi, dans la province orientale du Sud-Kivu, où le matériel de vote n’est arrivé que tardivement jeudi. « Au plus tard à 15h00, tout doit être terminé », a assuré à l’AFP l’administrateur du territoire, Sammy Kalonji.

Selon un responsable de la Céni, « au moins 97% » des quelque 75’000 bureaux de vote prévus sur l’ensemble du territoire ont pu ouvrir. Dans un pays « à dimension continentale » tel que la RDC, « atteindre ce score, c’est déjà un miracle », a-t-il estimé.

Vote évalué « négativement »

Plusieurs missions d’observation avaient été déployées pour ces élections. Celle de l’Union africaine a estimé dans une « déclaration préliminaire » qu’elles s’étaient « déroulées dans une atmosphère relativement calme avec des défis logistiques majeurs ».

Les observateurs du Centre Carter ont quant à eux évalué « négativement » le déroulement du vote…

[…]Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi