fbpx

Cameroun Actuel

Telesud confronté à une dette fiscale de 2 milliards 301 millions 589 502 FCFA et ferme ses portes

Les autorités fiscales camerounaises ont récemment émis une mise en demeure à l’encontre de Telesud, exigeant le paiement d’une somme considérable de 2 milliards 301 millions 589 502 FCFA. Cette dette fiscale correspond à la période de recouvrement débutant le 18 août 2023. Cependant, le groupe Vision 4 SARL, qui gère Telesud, a refusé de recevoir la correspondance relative à cette dette, laissant ainsi l’avenir financier de Telesud incertain.

Cette mise en demeure survient au moment où Telesud, dont le siège est basé à Paris, annonce la fermeture de ses portes, mettant ainsi fin à une brève aventure internationale sous la direction de l’homme d’affaires camerounais Jean Pierre Amougou Belinga, propriétaire du Groupe L’Anecdote. Le rédacteur en chef de la chaîne, Laurent Leleux, a partagé cette nouvelle sur les réseaux sociaux, marquant ainsi la fin d’un chapitre de trois ans.

Telesud a joué un rôle important en tant que source d’information sur l’actualité de l’Afrique, en présentant plus de 200 journaux télévisés de la mi-journée au cours de ces trois dernières années. Laurent Leleux a exprimé sa gratitude envers tous ceux qui lui ont donné l’opportunité de produire et de présenter l’émission TLS+ et d’accueillir de nombreux invités au fil du temps.

Il convient de rappeler que Jean Pierre Amougou Belinga est actuellement en détention en raison de l’affaire Martinez Zogo, un assassinat survenu il y a plusieurs mois.

La situation financière de Telesud, combinée à sa dette fiscale importante, soulève des questions sur l’avenir de cette chaîne de télévision. Les autorités fiscales camerounaises continuent de réclamer le paiement de cette somme considérable, ce qui pourrait avoir un impact significatif sur l’industrie médiatique au Cameroun.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi