fbpx

Cameroun Actuel

Tel-Aviv entre en 2024 avec un barrage de roquettes tirées de Gaza

Le président Emmanuel Macron a adressé dimanche un message d' »unité » dans ses voeux aux Français, insistant sur le rendez-vous des jeux Olympiques, dans l’espoir d’amorcer la relance de son deuxième mandat, après une année agitée sur les plans social et politique.

Il a déclaré depuis le jardin du palais de l’Elysée, devant les drapeaux des nations olympiques qui vont se retrouver cet été à Paris, vouloir faire de 2024 une « année de détermination » pour continuer à « agir » dans « l’intérêt de la Nation ».

« Nous serons déterminés à agir pour l’école, l’enfance et l’éducation afin de rétablir le niveau de nos élèves, l’autorité de nos professeurs, la force de notre enseignement laïque et républicain », a dit le chef de l’Etat.

Il a promis, dans sa traditionnelle allocution du 31 décembre, un « réarmement civique » aux contours encore flous après « le réarmement économique » et « le réarmement de l’Etat et de nos services publics ».

Continuer ou bloquer l’Europe

Emmanuel Macron a également évoqué un « choix décisif » qui se jouera selon lui lors des élections européennes de juin, entre « continuer l’Europe ou la bloquer ».

« Nous aurons à faire le choix d’une Europe plus forte et plus souveraine à la lumière de l’héritage de Jacques Delors » décédé mercredi, a déclaré le président.

Il faudra trancher entre « affirmer la force de nos démocraties libérales ou céder aux mensonges qui sèment le chaos », a estimé le président.

Emmanuel Macron s’exprimait après une année 2023 riche en crises et polémiques, de la réforme des retraites à celle sur l’immigration en passant par les émeutes urbaines de l’été.

Il vient aussi d’alimenter la controverse en prenant la défense de l’acteur Gérard Depardieu, visé pour des propos sexistes et trois plaintes pour agression sexuelle ou viol qu’il réfute.

Face aux accusations de compromission avec l’extrême droite pour la loi immigration, dont le vote a fracturé la majorité, la rentrée s’annonce périlleuse pour Emmanuel Macron.

Il est également confronté à l’international à la guerre entre Israël et le Hamas, où ses appels à « un cessez-le-feu durable » restent lettre morte, alors que la France compte les plus grandes communautés juives et musulmanes d’Europe.

Notre-Dame

Un texte phare sur la fin de vie doit être présenté en Conseil des ministres avant juin.

Autre réforme hautement symbolique, l’inscription de l’interruption…

[…]Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi