fbpx

Cameroun Actuel

Taxi volant: la Chine délivre la première certification au monde

Un homme armé d’un couteau a tué un enseignant et fait deux blessés graves dans un lycée à Arras (Pas-de-Calais) vendredi matin, a appris l’AFP auprès de la préfecture et de source policière. D’après les premiers éléments, l’auteur de l’attaque a crié « Allah Akbar ».

Les faits ont eu lieu au lycée Gambetta, a écrit le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, sur X (ex-Twitter), précisant que l’auteur avait été interpellé.

Lycéens pas blessés

Aucun lycéen n’a été blessé, a selon une source policière. Parmi les deux blessés figurent un agent de sécurité en urgence absolue, après avoir été atteint de plusieurs coups de couteau, et un enseignant en urgence relative, a indiqué une deuxième source policière.

Les lycéens et le personnel du lycée ont été confinés dans l’établissement, a précisé cette source.

Le préfet du Pas-de-Calais, Jacques Billant, qui a confirmé ce décès à l’AFP, s’est rendu sur place. « Une opération de police a eu lieu ce matin à Arras à la cité scolaire Gambetta. L’auteur des faits a été interpellé » par la police, a écrit la préfecture sur X.

« L’événement est pris en compte et ne présente pas de danger. Restez calme et suivez les consignes pour faciliter le retour à une situation normale », a-t-elle ajouté.

L’auteur de l’attaque est un jeune homme d’une vingtaine d’années, d’origine tchétchène, fiché pour radicalisation (fiché S), a dit à l’AFP une source policière.

Son frère a également été interpellé à proximité d’un autre établissement scolaire, sans être en possession d’une arme, selon les premières informations, a ajouté une autre source policière.

Macron à Arras

Le président Emmanuel Macron va se rendre à Arras, a annoncé l’Elysée vendredi. Le ministre de l’Education Gabriel Attal va également le rejoindre sur place, selon son entourage. La Première ministre Elisabeth Borne a de son côté annulé un déplacement à Orléans devant les Intercommunalités de France pour revenir à Paris, a précisé à l’AFP son entourage.

Les députés ont suspendu vendredi leurs travaux en cours à l’Assemblée nationale pour exprimer leur solidarité avec la communauté éducative et les victimes de l’attaque au couteau.

« Nous venons de prendre connaissance d’événements terribles qui se sont déroulés dans un établissement scolaire de la ville d’Arras, nous attendons de savoir ce qui s’est passé, mais d’ores et déjà…

[…]Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi