fbpx

Cameroun Actuel

Swiss Life s’est maintenu sur une pente ascendante sur neuf mois

Le très convoité Bleu Royal, diamant bleu considéré comme parfait, a été adjugé mardi à 43,8 millions de dollars (40,7 millions d’euros) chez Christie’s à Genève, mais échoue à devenir la pierre la plus chère de sa catégorie.

Le Bleu Royal était le lot phare d’une série de ventes organisées ce mois-ci sur les bords du Lac Léman, aux côtés notamment d’objets légendaires de l’histoire du cinéma, comme des perles portées par Audrey Hepburn ou une montre gravée de Marlon Brando.

La pierre de 17,61 carats est simplement la plus grosse pierre précieuse fantaisie bleu vif sans défaut jamais mise en vente dans l’histoire des enchères.

Sertie dans une bague, elle faisait partie depuis 50 ans d’une collection privée. Elle a été vendue à 39,505 millions de francs suisses en sept minutes à un collectionneur privé qui avait enchéri par téléphone, a indiqué la maison d’enchères.

Bijou le plus cher de 2023

« Nous sommes extrêmement satisfaits du résultat. Il s’est vendu à près de 2,5 millions de dollars par carat. Il s’agit du bijou le plus cher vendu au cours de toute l’année 2023, à l’échelle internationale, dans n’importe quelle maison de vente aux enchères… Nous sommes très, très heureux », a réagi auprès de l’AFP Max Fawcett, responsable de la bijouterie Christie’s à Genève.

« Il fait partie du top 10 des lots les plus chers jamais vendus en termes de bijoux », a-t-il encore assuré.

Rahul Kadakia, responsable international des bijoux chez Christie’s, avait annoncé avant la vente que de nombreux diamants modernes avaient subi une taille adaptée pour rehausser leur couleur.

Mais dans le cas du Bleu Royal, « le matériau brut lui-même était si riche qu’ils ont pu le tailler selon un style classique de facettage brillant », a-t-il déclaré. « Il remplit toutes les conditions – c’est vraiment le meilleur de sa catégorie ».

Les diamants fantaisie bleu vif de plus de 10 carats sont rarissimes. Depuis la création de Christie’s en 1766, seules trois pierres de ce type ont été mises en vente, et toutes l’ont été ces 13 dernières années.

Record à 57,5 millions

Le record de vente est toujours détenu par l’Oppenheimer Blue, acquis pour 57,5 millions de dollars (53,6 millions d’euros) en 2016.

« Cette partie du marché de la bijouterie fait désormais l’objet du même type d’appréciation que celui de l’art », explique M. Kadakia. « Le marché a constaté la grande rareté de ces…

[…]Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi