fbpx

Cameroun Actuel

Sur les murs d'un cellier, des croquis "secrets" de Michel-Ange

Des croquis dessinés sur les murs d’un cellier de Florence par le maître de la seconde Renaissance Michel-Ange alors qu’il se cachait d’un pape en colère seront bientôt présentés au public pour la première fois.

Ces croquis en fusain s’alignent sur les murs d’une salle, ancien cellier à charbon située dans les profondeurs des Chapelles des Médicis, qui ouvrira au public le 15 novembre.

Connu comme la « chambre secrète » de Michel-Ange, cet espace de dix mètres sur trois, était utilisé pour stocker du charbon jusqu’en 1955.

Il a ensuite été « inutilisé, scellé et oublié pendant des décennies sous une trappe recouverte d’armoires et de meubles » avant d’être redécouvert en 1975, a indiqué le musée dans un communiqué.

Ancien directeur des Chapelles des Médicis, l’historien de l’art Paolo Dal Poggetto, attribuait de nombreux croquis découverts à Michel-Ange Buonarroti, surtout connu pour sa statue de David et les fresques de la chapelle Sixtine du Vatican.

Dal Poggetto pensait que Michel-Ange s’était caché du pape Clément VII dans cette pièce pendant deux mois en 1530 parce que le pontife, membre de la famille Médicis, était « furieux » contre lui.

L’artiste avait servi comme superviseur des fortifications de la ville pendant l’éphémère gouvernement républicain (1527-1530), lorsque les Médicis furent chassés de la ville.

Période d’auto-confinement

« Les dessins, encore étudiés par la critique d’art, ont été réalisés pendant la période d' »auto-confinement » de l’artiste, utilisant les murs de la petite pièce pour « esquisser certains de ses projets », a indiqué le musée.

La conservatrice Francesca de Luca a déclaré que l’espace était « vraiment unique en raison de son potentiel évocateur exceptionnel ».

« Ses murs semblent regorger de nombreux croquis de personnages, en grande partie de taille monumentale », explique-t-elle dans le communiqué.

« Celles-ci sont accompagnées d’études, variant entre des analyses approfondies et superficielles, capturant des détails du corps, des traits du visage et des poses inhabituelles ».

A partir du 15 novembre, des petits groupes de quatre personnes maximum par visite seront autorisés à entrer à la fois, avec des pauses entre chaque visite pour limiter la durée d’exposition des croquis à la lumière LED.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

[…]Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi