fbpx

Cameroun Actuel

Sud : les autorités sifflent la fin de la récréation dans la commercialisation du cacao

Une concertation impliquant toutes les autorités administratives et toutes les administrations publiques en charge du commerce et de l’agriculture ainsi que les autres parties prenantes tenue le 13 Septembre 2023 à Ebolowa a permis de définir le mode opératoire de la nouvelle saison cacaoyere dans la Région du Sud. Une concertation qui vient revaloriser le travail des seigneurs de la terre.

Rien ne sera plus comme avant dans la commercialisation et la production du cacao sur toute l’étendue de la Région du Sud . La présence des quatre préfets des départements de la Région du Sud, des principaux responsables du ministère de l’agriculture et du développement rural, du ministère du commerce, de l’ONCC et de l’ANPCC traduisait la détermination des pouvoirs publics à réglementer et à réguler le trafic du cacao dans la Région du Sud. Il est question de se mettre en ordre de bataille non seulement pour maîtriser le flux de commercialisation, augmenter et faire connaître les statistiques de vente de la Région du Sud.

Pour Éric Mvondo, le Président Régional de l’ANPCC pour le Sud, « dans le cadre du Guichet producteurs nous sommes à plus de quatorze mille producteurs enrôlés et environ sept mille cinq cent ont déjà ouvert leurs comptes et sont prêts à recevoir leurs appuis auprès du Foddecc. l’ANPCC va continuer d’encadrer, d’accompagner et de défendre les intérêts de ses membres. Mais nous allons continuer le plaidoyer auprès des autorités« .

Rester dans la Réglementation en vigueur

En plantant le décor le Gouverneur de la Région du Sud a bien précisé que la stratégie de la Région du Sud pour tordre le cou au phénomène de cocksage doit être en droite ligne du cadre opératoire édicté par le ministre du commerce. Aussi les suggestions, les remarques et les points de vue techniques formulés durant les échanges ont tous convergé dans le sens d’améliorer considérablement le niveau de vie des producteurs mais aussi les performances de production et de commercialisation de la fève de cacao dans la Région du Sud.

Le Conseil Régional du Sud a travers les quatre centres d’excellence du cacao et son office agricole et des produits de rente va peser d’un poids très lourd pour une image plus reluisante de la production et de la commercialisation du cacao dans la Région du Sud.

Des lendemains qui chantent

La démarche des pouvoirs publics vise le contrôle strict de la qualité du produit, ériger le prix du kilogramme à 1500 Frs CFA, assurer la traçabilité du tonnage dans l’optique de préserver les statistiques réelles de la Région du Sud. Les autorités administratives, le bureau régional de l’ANPCC pour le Sud et les sectorielles concernées doivent continuer d’organiser les ventes groupées dans toute la Région du Sud afin de susciter une prise de conscience des producteurs. Une pratique qui permet d’assurer la normalisation de la filière cacao avec à la clé une bonne maîtrise du phénomène du cocksage et le réarmement moral des producteurs.

Selon Martial Kono Chef d’Agence de l’ONCC dans le Sud, « les statistiques sont claires quatorze millions de kilogrammes en 2021-2022, cette année nous sommes à vingt un millions de kilogrammes avec des perspectives encourageantes. En 2023-2024 nous voulons recentrer toutes nos statistiques de la Région du Sud on envisage trente à quarante mille tonnes mais que tous les acteurs jouent leur rôle. Nous sommes quatrième au niveau de la production nationale commercialisée »

C’est donc un signal fort qui est donné pour une embellie de la filière cacao dans la Région du Sud.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi