fbpx

Cameroun Actuel

Succession à la tête de Cotco : les prétendants au poste de Directeur Général

La récente éviction de Jean-Paul Simo Njonou de la Sonara, le 9 février 2024 à Limbe, en faveur de l’ancien directeur général de la Cameron Oil Transportation Company (Cotco), Harouna Bako, a ouvert la voie à des spéculations sur le successeur potentiel de ce dernier à la tête de cette entreprise. Le nom qui circule avec insistance est celui de Martial Valery Zang, président de la Commission technique de réhabilitation des entreprises et établissements publics du Cameroun (CTR).

Martial Valery Zang, un brillant économiste, est considéré comme celui qui a donné un visage à la restructuration financière et technique de la Sonara. Sous sa direction, la dette de la raffinerie envers les traders a été restructurée, marquant la signature de conventions en 2022 et 2023. Impliqué dans le processus de restructuration-réhabilitation de la raffinerie, Zang a joué un rôle central dans l’élaboration d’un plan d’actions transmis au FMI pour la reprise de la production, ainsi que dans la sélection d’un cabinet d’ingénierie pour la réalisation des études Front End Engineering and Design et d’une assistance à la maîtrise d’ouvrage.

Bien que son nom ait été évoqué comme potentiel remplaçant de Harouna Bako à la tête de Cotco, Zang a démenti ces rumeurs, indiquant que le conseil d’administration de Cotco était prévu pour le 13 février. Les observateurs notent qu’il aurait été l’homme de la situation lors du remplacement du DG de la raffinerie.

Le deuxième candidat en lice pour le poste de DG de Cotco est Carole Libock, employée du groupe. Privilégiant la promotion interne, elle est soutenue par la partie tchadienne qui avait déjà opté pour cette approche pour Tchad Oil Transportation Company et Doba Pipeline Company. Carole Libock, fille de l’ancien directeur général de la Société nationale des hydrocarbures, Samuel Libock Mbei, a fait ses preuves en tant que directrice des ressources humaines chez Cotco avant d’occuper divers postes de responsabilité, avec des résultats notables dans les économies budgétaires et l’amélioration de la sûreté et la sécurité des infrastructures.

Enfin, le dernier candidat en lice est Jean-Paul Simo Njonou, DG sortant de Sonara, dont la candidature suscite des controverses en raison des statuts de Cotco qui consacrent la rotation à cette fonction entre le Cameroun et le Tchad. Sa candidature, soutenue par le secrétariat général de la présidence de la République, est contestée par les Tchadiens qui privilégient une candidature interne. L’enjeu de cette succession reste donc complexe et devra être résolu dans le respect des règles et des intérêts des parties prenantes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi