fbpx

Cameroun Actuel

Stade d’Ebimpé : à 4 mois de la CAN, le match amical entre la Côte d’Ivoire et le Mali suspendu en raison de la pluie

Lors du match amical entre la Côte d’Ivoire et le Mali, qui se déroulait dans le nouveau stade d’Ebimpé à Abidjan, une interruption inattendue a eu lieu mardi soir en raison d’un orage violent. Cette situation a rendu la pelouse totalement impraticable, ce qui a empêché la poursuite de la rencontre. Cet incident survient à seulement quatre mois du coup d’envoi de la Coupe d’Afrique des Nations qui se tiendra en Côte d’Ivoire.

Les pluies torrentielles ont commencé à tomber en fin de première période et ont continué pendant la mi-temps, provoquant une accumulation d’eau sur la pelouse. Cette situation rendait impossible tout rebond du ballon, obligeant ainsi les organisateurs à interrompre le match. À ce moment-là, le score était de 0 à 0.

Le stade Alassane Ouattara d’Ebimpe, situé en banlieue d’Abidjan, est une enceinte de 60 000 places spécialement construite pour accueillir la finale de la CAN 2023. Cependant, les images diffusées à la télévision nationale ont montré une pelouse complètement gorgée d’eau, ce qui a suscité des préoccupations quant à sa capacité à résister aux conditions météorologiques difficiles.

La Coupe d’Afrique des Nations, qui se déroulera du 13 janvier au 11 février 2024, se tiendra également dans cinq autres stades à travers le pays. Il s’agit des stades de Bouaké (centre, 40 000 places), Yamoussoukro (capitale, centre, 20 000 places), Korhogo (nord, 20 000 places), San Pedro (sud-ouest, 20 000 places) et Abidjan (cœur de la ville, 40 000 places).

Initialement prévue pour juin et juillet 2023, la CAN a été reportée afin d’éviter que les matches ne se déroulent pendant la saison des pluies. Bien que le mois de janvier soit généralement moins pluvieux, des orages en fin de journée peuvent survenir, comme cela a été le cas à Abidjan.

Les organisateurs de la compétition devront prendre des mesures pour s’assurer que les terrains de jeu soient en bon état malgré les conditions météorologiques. Il est essentiel de garantir des infrastructures adéquates pour que la Coupe d’Afrique des Nations se déroule dans les meilleures conditions possibles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi