fbpx

Cameroun Actuel

Soi-disant armé, un Palestinien abattu près d’une colonie israélienne — RT en français

Des gardes de sécurité israéliens ont tué un Palestinien près d’une colonie de Cisjordanie occupée, a déclaré le ministère palestinien de la Santé, l’armée israélienne affirmant qu’il était armé.

Karam Ali Ahmad Salman, 18 ans, a été tué par « l’occupation israélienne près de la colonie de Kdumim » dans le nord de la Cisjordanie, territoire occupé par Israël depuis 1967, a indiqué le ministère palestinien le 29 janvier. Selon l’armée israélienne, une « sécurité civile team » a ouvert le feu dans la nuit du 28 au 29 janvier sur une personne « armée d’un pistolet » à proximité de cette colonie juive.

La colonie israélienne en Cisjordanie est jugée illégale par les Nations Unies et, selon le ministère palestinien de la Santé, Kdumim a été construit sur des terres palestiniennes privées.

Un autre Palestinien, blessé dans des affrontements entre Palestiniens et soldats israéliens quelques jours plus tôt, est décédé le 28 janvier à l’hôpital Shaare Zedek de Jérusalem, a indiqué à l’AFP une porte-parole de cet établissement, sans préciser son décès. identité ou âge.

Depuis le début de l’année, le conflit israélo-palestinien a coûté la vie à 34 Palestiniens (dont des auteurs, des combattants et des civils, dont des mineurs), six civils israéliens (dont un mineur) et un Ukrainien, selon un décompte de l’AFP réalisé à partir de sources officielles israéliennes et palestiniennes.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a promis une réponse « forte » et « rapide » à deux attaques menées les 27 et 28 janvier par deux Palestiniens à Jérusalem-Est, partie de la ville sainte occupée et annexée par Israël.

Dans la soirée du 27 janvier, un Palestinien de 21 ans a tiré sur des passants près d’une synagogue dans le quartier colonial de Neve Yaakov, tuant six Israéliens et une Ukrainienne. Le matin du 28 janvier, un Palestinien de 13 ans a tiré et blessé deux Israéliens à Silwan, à deux pas des murs de la Vieille Ville.

Ces nouvelles violences sont survenues sur fond d’escalade brutale après la mort le 26 janvier de neuf Palestiniens, dont des combattants et un sexagénaire, lors d’un raid de l’armée israélienne à Jénine, dans le nord de la Cisjordanie. Le secrétaire d’Etat américain Antony Blinken est attendu à Jérusalem et à Ramallah les 23 et 24 janvier pour discuter des mesures de désescalade.

En 2022, le conflit israélo-palestinien a fait 235 morts,

dont près de 90% de Palestiniens, selon le décompte de l’AFP.

Toutes les actualités du site n’expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d’un éditeur humain.

Lire la suite de l’article sur nouvelles-dujour.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi