fbpx

Cameroun Actuel

Serment devant le Parlement : nouveau mandat pour le Conseil Constitutionnel du Cameroun

Ce 2 avril 2024 restera gravé dans l’histoire institutionnelle du Cameroun, alors que les membres du Conseil constitutionnel ont prêté serment devant le Parlement réuni en Congrès. Adolphe Minkoa She, Aaron Logmo Mbelek, ainsi que neuf autres membres dont le mandat a été renouvelé, ont officiellement pris fonction lors d’une cérémonie solennelle au Palais des congrès de Yaoundé.

Le Conseil constitutionnel, organe consultatif et juridictionnel crucial, est chargé de veiller à la constitutionnalité des lois et à la régularité des élections. Dans son discours, le président du Congrès, également président de l’Assemblée nationale, Cvaye Yeguié Djibril, a rappelé l’importance du rôle des membres du Conseil et les attentes du peuple à leur égard.

Clément Atangana, président du Conseil constitutionnel, et les huit autres membres entament leur deuxième mandat de six ans au sein de cette institution fondamentale, créée en 1996 et mise en fonction en 2018. Sur les 11 membres du Conseil, anciens et nouveaux, 10 ont participé à cette cérémonie historique.

Les professeurs Adolphe Minkoa She et Aaron Logmo Mbelek font leur entrée pour la première fois au sein du collège des juges constitutionnels. Nommés par décret présidentiel le 18 janvier dernier, ces universitaires ont également prêté serment pour la première fois en tant que membres du Conseil constitutionnel.

Ils joueront un rôle crucial dans la mise en œuvre des missions et des pouvoirs dévolus à cette institution. En tant que gardien de la Constitution, le Conseil veille à la conformité des lois et des actes inférieurs à la Constitution et assure la régularité des élections parlementaires et présidentielles, proclamant les résultats de ces scrutins.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi