fbpx

Cameroun Actuel

Sénégal : un étudiant tué lors de manifestations contre le report des élections présidentielles

La tension monte au Sénégal après l’abrogation, le 3 février dernier, du décret présidentiel convoquant les électeurs le 25 février pour les élections présidentielles. Des manifestations ont éclaté à Dakar et dans plusieurs provinces du pays en signe de protestation contre le report des élections.

Des affrontements violents ont eu lieu ce vendredi 9 février, marqués par des heurts entre les forces de l’ordre et les manifestants. À Saint-Louis, un étudiant identifié comme Alpha Yoro Tounkara aurait perdu la vie lors des confrontations, selon le club de géographie de l’université Gaston Berger où étudiait la victime en deuxième année de licence.

Les troubles se sont étendus à plusieurs quartiers de Dakar, notamment Colobane et Médina, où des affrontements ont été signalés. Les violences se sont également propagées à d’autres villes du pays, telles que Louga, Mbacké, Ziguinchor, Kolda, et Diourbel, suscitant des préoccupations quant à la stabilité sociale et politique du pays.

Dans un geste de contestation unanime, 14 des 20 candidats initialement confirmés par le Conseil constitutionnel pour l’élection du 25 février ont déposé un recours devant la Cour suprême. Ils demandent l’annulation du décret présidentiel du président Macky Sall qui a repoussé la date des élections. Cette démarche souligne l’opposition généralisée à la décision présidentielle et met en lumière les tensions croissantes dans le pays à l’approche de la date électorale initiale.

La situation demeure tendue, et l’on attend de voir comment les autorités et les acteurs politiques vont gérer cette crise sociopolitique. L’avenir politique du Sénégal semble actuellement suspendu à un fil, alimentant les préoccupations nationales et internationales.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi