fbpx

Cameroun Actuel

Samuel Eto’o : de la gloire sur le terrain à l’ombre des tribunaux

Le passé tumultueux de Samuel Eto’o, ancienne star du football et actuel Président de la Fécafoot, continue de hanter ses pas. Avant son ascension à la tête de la Fédération camerounaise de football, Eto’o était réputé pour ses exploits sur le terrain. Cependant, ses démêlés judiciaires semblent le rattraper inexorablement.

À la suite de ses succès avec le FC Barcelone et l’Inter Milan, Eto’o est devenu l’un des rares joueurs à remporter consécutivement deux triplés de championnat-coupe-Ligue des champions avec deux équipes différentes. Mais derrière les titres prestigieux se cachent des affaires judiciaires entachées.

En Italie, où il a évolué au sein de l’Inter Milan, ses démêlés avec la justice font écho. Les décisions judiciaires, notamment en matière de pension alimentaire, semblent être ignorées. Le cas le plus médiatisé est celui d’Annie Barranca, sa fille, dont la paternité a été prouvée en 2004 par des tests d’ADN, confirmant à 99,99% sa filiation avec l’ancien footballeur. En 2015, un tribunal a ordonné à Eto’o de verser une pension mensuelle de 10 000 euros à sa fille, une décision jamais respectée à ce jour.

La récurrence des affaires judiciaires pèse sur l’image de Samuel Eto’o, qui ambitionne de jouer un rôle majeur sur la scène politique camerounaise, exprimant ses désirs de diriger le pays. Outre ses problèmes personnels, des enquêtes sont en cours concernant des allégations de matchs truqués dans des championnats organisés par sa fédération. Cette dernière fait également l’objet d’investigations pour des détournements massifs de fonds, créant un climat d’incertitude autour de ses responsabilités financières.

La situation avec Annie Barranca est d’autant plus frappante qu’un accord avait été conclu et soutenu par la justice, mais Eto’o semble avoir ignoré ses propres engagements envers sa fille, renforçant ainsi les suspicions et les reproches qui pèsent sur lui.

Alors que l’ancienne gloire du football camerounais s’efforce de bâtir une nouvelle carrière, son passé judiciaire pourrait bien faire vaciller ses ambitions futures et ternir son héritage sportif.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi