fbpx

Cameroun Actuel

Révélations : Samuel Eto’o et le BIR accusés d’espionnage à la Fécafoot

Samuel Eto'o

Des révélations troublantes secouent le monde du football camerounais alors que des informations font état de la mise en place de micros dans les bureaux de plusieurs responsables de la FECAFOOT, orchestrée par Samuel Eto’o en collaboration avec le Bureau d’Investigations et de Recherches (BIR).

Selon le journaliste Boris Bertolt, cette pratique d’espionnage, évoquant les techniques utilisées lors du célèbre scandale du Watergate aux États-Unis, aurait débuté suite aux craintes de Samuel Eto’o après son élection à la tête de la FECAFOOT en décembre 2021. Soucieux de préserver sa sécurité et se méfiant de potentielles manœuvres de son prédécesseur, Seidou Mbombo Njoya, Eto’o aurait ordonné la mise sous surveillance de divers employés de la FECAFOOT, y compris ses propres proches et alliés, par le biais du BIR dirigé par Eran Moas.

La collaboration étroite entre Eto’o et Moas du BIR n’est pas nouvelle, ces deux personnalités ayant déjà coopéré dans diverses situations impliquant des acteurs du monde du football camerounais. L’équipe du BIR aurait ainsi été dépêchée à la FECAFOOT sous prétexte de vérifier la présence de micros, mais en réalité, elle aurait également installé des dispositifs d’écoute dans six bureaux de l’institution.

Ces micros auraient permis une surveillance continue des activités et des échanges au sein de la FECAFOOT, avec les données collectées transmises régulièrement à Samuel Eto’o. Cette surveillance aurait touché des cadres et des élus de l’organisation, leur privant de tout secret ou confidentialité dans leurs actions et communications.

Ces révélations, si elles sont confirmées, soulèvent des questions éthiques et légales quant à la violation de la vie privée et des activités professionnelles au sein d’une institution sportive nationale. Elles suscitent également des préoccupations quant à l’utilisation abusive des ressources étatiques à des fins personnelles ou politiques.

Cette affaire risque de susciter un vif débat et de faire l’objet d’une enquête approfondie pour déterminer les responsabilités et éventuellement prendre des mesures pour garantir l’intégrité et la transparence au sein de la FECAFOOT, tout en préservant les droits et la confidentialité des personnes concernées.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi