fbpx

Cameroun Actuel

Révélations explosives sur l’affaire Martinez Zogo : Justin Danwe pointe du doigt une possible collaboration interne et des coupures ciblées

Martinez Zogo

Dans le cadre de l’enquête sur l’assassinat du journaliste Martinez Zogo, Justin Danwe, le chef du commando de la DGRE impliqué, a livré des révélations explosives devant les magistrats militaires. Il a évoqué une possible collaboration interne et des coupures d’internet ciblées qui pourraient avoir facilité l’enlèvement et la torture du journaliste.

Depuis le début de l’enquête, Justin Danwe a maintenu qu’il y avait eu un « coup dans le coup » dans cette affaire. Selon ses déclarations, le groupe WhatsApp du commando a mystérieusement cessé de fonctionner au moment crucial de l’opération, pour être rétabli après la torture de Martinez Zogo. Ces interruptions de communication ont été simultanées avec des coupures d’internet sur les téléphones des membres du commando.

Justin Danwe a ainsi déclaré devant les magistrats militaires que cette coupure de communication était survenue quelques minutes avant l’enlèvement de Martinez Zogo et avait été rétablie après l’opération. Il a précisé que la connexion internet avait été coupée non seulement sur les téléphones du commando mais également sur ceux des membres des services de communication CAMTEL, MTN et ORANGE.

Cette révélation a renforcé les soupçons d’une possible collaboration interne, car seules des personnes bien informées des détails de l’opération auraient pu orchestrer une coupure d’internet ciblée. Les membres du commando ont également souligné que cette interruption de communication a facilité leur géolocalisation et leur suivi.

Justin Danwe a pointé du doigt le Commissaire Divisionnaire James Elong Lobe, Conseiller Technique N°1, affirmant que ce dernier avait enquêté sur son numéro Orange et examiné toutes ses transactions Orange Money pendant la période des faits. Cette suspicion de surveillance interne laisse planer des questions sur la possible implication de personnes au sein même de la DGRE.

Ces révélations soulèvent des interrogations cruciales : qui a ordonné la coupure d’internet ciblée pendant l’opération, pourquoi cette coupure, et dans quel intérêt ? Les magistrats militaires vont désormais approfondir leur enquête pour élucider ces zones d’ombre et déterminer si des individus internes ont facilité ou planifié l’enlèvement de Martinez Zogo. Cette affaire prend ainsi une tournure complexe, mettant en lumière des possibles complicités au sein même des services de sécurité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi