fbpx

Cameroun Actuel

Révélations choquantes sur le salaire et les avantages de la ministre Pauline Nalova Egbe Lyonga

Nalova Egbe Lyonga, ministre des Enseignements secondaires du Cameroun

La fiche de paie de ce ministre de Paul Biya a fuité et présente le salaire et les avantages de la ministre des Enseignements secondaires, madame Pauline Nalova Egbe Lyonga. Ces révélations ont suscité des réactions de la part du public, soulignant une fois de plus les problèmes de dilapidation des biens publics au sommet de l’État.

Selon les informations divulguées par le lanceur d’alerte Paul Chouta, le salaire mensuel de la ministre s’élève à environ un million de francs CFA, sans compter les autres avantages. En outre, elle bénéficie de 30 millions de primes de souveraineté par trimestre et possède des pourcentages dans les marchés publics liés à son ministère. Son véhicule personnel est également estimé à 125 millions de francs CFA, soit 500 fois le salaire mensuel moyen d’un enseignant du secondaire.

Ces révélations sont d’autant plus troublantes lorsque l’on considère la situation précaire des enseignants, comme l’illustre le cas tragique de l’enseignant Hamidou, décédé faute de moyens pour se soigner après avoir travaillé pendant dix ans sans salaire. Sa famille, jusqu’à présent, n’a toujours pas perçu son salaire. Ces injustices suscitent de profonds remous au sein de la société camerounaise, et il est compréhensible que le pardon soit difficile à envisager.

Il est indéniable que les autorités du pays bénéficient d’un niveau de vie luxueux, comme en témoignent les ministres du gouvernement et les directeurs généraux des sociétés publiques. Certains vivent dans des conditions proches du faste, résidant dans de véritables palais et conduisant des voitures dont le coût est exorbitant. Cette réalité contraste fortement avec les difficultés financières rencontrées par de nombreux citoyens ordinaires.

Ces révélations mettent en lumière la nécessité de lutter contre la corruption et les détournements de fonds au sein de l’État camerounais. Bien que des mesures aient été prises par le passé, notamment avec l’opération Épervier, il est évident que ces problèmes persistent. Il est essentiel de continuer à promouvoir la transparence et la responsabilisation des autorités, afin de garantir une gestion équitable des ressources publiques.

Les révélations sur le salaire et les avantages de la ministre Pauline Nalova Egbe Lyonga soulèvent une fois de plus des questions sur la gestion des biens publics au sommet de l’État. Il est impératif de poursuivre les efforts visant à éradiquer la corruption et à promouvoir une gouvernance responsable, afin de garantir un avenir meilleur pour tous les citoyens camerounais.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi