fbpx

Cameroun Actuel

Retrouvailles au tribunal de Donald Trump et Michael Cohen

Il fut l’avocat personnel de Donald Trump, surnommé son « pitbull », avant de devenir son ennemi juré: Michael Cohen a témoigné mardi à New York contre l’ancien président américain, au procès civil qui menace son empire immobilier.

Les deux hommes, qui se vouent désormais une haine tenace, dans les tribunaux ou sur les réseaux sociaux, se sont retrouvés dans la salle d’audience bondée de la Cour suprême de l’Etat de New York: l’un, Michael Cohen, déjà condamné par la justice américaine, mais assis cette fois à la place des témoins ; l’autre, Donald Trump, poursuivi dans cette affaire civile, lui faisait face, assis entre ses avocats.

Dans cette affaire, la procureure générale de l’Etat de New York, Letitia James, accuse Donald Trump, 77 ans, deux de ses enfants, Eric et Donald Jr, et deux dirigeants de la Trump Organization, d’avoir surévalué de plusieurs milliards de dollars ses golfs, résidences et gratte-ciel new-yorkais dans les années 2010 pour obtenir des prêts plus avantageux auprès des banques. Des accusations fermement démenties par Donald Trump.

Cheveux grisonnants, chemise blanche et veste sombre à petits carreaux, Michael Cohen a rapidement accablé son ancien patron, dont il évitait le regard.

« Menteur en série »

« J’étais chargé par M. Trump d’augmenter la valeur du patrimoine, sur la base d’un chiffre qu’il fixait arbitrairement », a-t-il répondu à la représentante du parquet général. « Il pouvait nous dire: ‘je ne vaux pas 4,5 milliards (de dollars). Je suis plus autour de 6 milliards' », a-t-il raconté.

« Ma responsabilité, avec Allen Weisselberg (le directeur financier de la Trump Organization), c’était de faire de la rétro-ingénierie sur les actifs et de les augmenter afin d’atteindre le chiffre (…), quel que soit le chiffre demandé », a ajouté Michael Cohen, non poursuivi dans cette affaire.

« C’est un menteur. Il essaie d’arranger ses affaires, mais ça ne va pas marcher », a attaqué Donald Trump, à son arrivée au tribunal de Manhattan, donnant le ton du contre-interrogatoire mené par son avocate Alina Habba, qui doit se poursuivre mercredi.

En préambule, elle a rappelé un à un, les délits pour lesquels Michael Cohen avait plaidé coupable en août 2018, et qui lui ont valu une condamnation à trois ans de prison: évasion fiscale, fausses déclarations au Congrès américain, et violation des lois de financement de campagne électorale.

La défense compte…

[…]Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi