fbpx

Cameroun Actuel

Retrait du Burkina Faso et du Niger du G5 Sahel : un tournant dans la coopération régionale

G5 Sahel

Le Burkina Faso et le Niger ont marqué un tournant décisif dans la dynamique régionale en se retirant, de façon souveraine, de toutes les instances du G5 Sahel, y compris de sa Force conjointe. Cette décision, effective depuis le 29 novembre, est annoncée conjointement par les deux pays dans un communiqué officiel.

Ouagadougou et Niamey justifient ce retrait en déclarant que « l’organisation peine à atteindre ses objectifs ». Ils pointent du doigt des obstacles institutionnels et des blocages archaïques qui entravent la réalisation des aspirations légitimes des États membres à garantir la sécurité et le développement dans la région.

« Nous avons pris la responsabilité historique de quitter cette organisation », affirment-ils, soulignant leur engagement en faveur de l’indépendance et de la dignité des peuples sahéliens. Leur décision est motivée par le refus de servir des intérêts étrangers aux dépens des populations du Sahel et de se soumettre à des pressions extérieures.

Ce retrait intervient après une sortie similaire du Mali en mai 2022, également justifiée par une instrumentalisation de l’organisation par des influences extérieures, selon les autorités maliennes.

Cette décision du Burkina Faso et du Niger s’avère être un véritable changement dans la dynamique de la coopération régionale. Elle soulève des questions cruciales sur la capacité du G5 Sahel à répondre aux enjeux sécuritaires et de développement dans cette région sahélienne déjà confrontée à de nombreux défis.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi