fbpx

Cameroun Actuel

Retard persistant du projet Paepys à Yaoundé : les attentes des habitants restent insatisfaites

Depuis son lancement en 2016, le Projet d’approvisionnement en eau potable de la ville de Yaoundé et ses environs à partir du fleuve Sanaga (Paepys) accumule les retards et peine à être livré, huit ans plus tard. Malgré les promesses du ministre de l’Eau et de l’Énergie, Gaston Eloundou Essomba, annonçant une livraison pour décembre 2023, le projet n’a toujours pas vu le jour. Les multiples reports d’échéance ont suscité des inquiétudes croissantes parmi la population.

Le président Paul Biya a confirmé cet échec dans son discours du 31 décembre, affirmant que le projet était « quasiment achevé », mais sans donner de date précise pour sa mise en service. Depuis lors, le silence du ministère de l’Eau et de l’Énergie sur ce sujet laisse la population dans l’incertitude.

Initialement prévu pour être terminé en juillet 2019, le projet exécuté par l’entreprise chinoise Sinomach a vu son échéance repoussée à plusieurs reprises en raison de divers obstacles, notamment des problèmes d’emprise du projet et des retards dans les travaux d’infrastructure.

Le glissement des dates est particulièrement préoccupant alors que les coupures d’eau potable deviennent de plus en plus fréquentes dans la capitale. Selon un rapport de Camwater, la demande quotidienne en eau potable à Yaoundé dépasse l’offre de 50 000 mètres cubes, entraînant des restrictions d’eau pour les habitants.

Le Paepys devrait mettre fin à cette pénurie en injectant un complément de 300 000 mètres cubes par jour dans sa phase initiale, puis 400 000 mètres cubes par jour dans sa phase d’extension. Cependant, en l’absence de communication claire sur l’avancement du projet, les attentes des habitants de Yaoundé demeurent insatisfaites.

Il est impératif que les autorités fournissent des informations transparentes sur les raisons du retard et sur les prochaines étapes à suivre pour assurer la mise en service du Paepys. Les habitants de Yaoundé méritent une réponse claire et des actions concrètes pour résoudre la crise de l’eau potable dans la capitale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi