fbpx

Cameroun Actuel

Retard dans le démarrage de la phase 2 de l’autoroute Yaoundé-Douala : quels sont les obstacles à surmonter ?

Autoroute Yaounde-Douala

Les assurances données par le ministère des Travaux publics (Mintp) quant au début effectif du projet de construction de la phase 2 de l’autoroute Yaoundé-Douala (139 km) au premier trimestre 2024 n’ont pas été tenues. Malgré les promesses, plusieurs préalables restent encore sans réponse concrète, retardant ainsi le lancement du chantier.

Selon les informations recueillies lors de la réunion avec l’entreprise adjudicataire China First Highway Engineering Company (Cfhec) et le maître d’ouvrage le 11 janvier dernier, le problème persistant de libération des emprises, l’une des principales difficultés rencontrées dans les projets routiers au Cameroun, demeure en suspens. De plus, le démarrage effectif des travaux dépend de la validation et de l’adoption du tracé final, pour lequel deux variantes ont été proposées par Cfhec.

Outre ces défis, d’autres facteurs entravent également le processus. La nécessité de lever des préalables tels que la signature d’un accord-cadre, la conclusion des contrats de financement et l’ajustement aux exigences réglementaires et fiscales ont été soulignés par China First Highway Engineering Company. Malgré des séances de travail préliminaires avec le Minepat pour la mobilisation des ressources financières et des discussions sur les droits de taxes et douanes, des questions subsistent quant à la concrétisation de ces accords.

Cependant, des sources proches du dossier indiquent que des progrès ont été réalisés concernant le financement et la réglementation fiscale, mais le calendrier de démarrage des travaux demeure incertain. Malgré ces obstacles, l’entreprise chinoise assure que le début de la deuxième phase de l’autoroute sera effectif dans un futur proche.

Il est important de rappeler que le gouvernement camerounais a alloué un budget prévisionnel de 899,3 milliards de Fcfa pour la construction de cette infrastructure vitale, témoignant de l’importance stratégique accordée à ce projet d’envergure. Cependant, les retards persistants soulignent la nécessité de surmonter rapidement les obstacles pour garantir la réalisation efficace de cette autoroute cruciale pour le développement économique et social du pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi