fbpx

Cameroun Actuel

Report du procès entre Robert Kona et Cabral Libii : Tensions au sein du PCRN

Cabral Libii, acteur politique du Cameroun

Le procès très attendu entre Robert Kona, cofondateur du PCRN, et le président actuel du parti, Cabral Libii, ne se tiendra pas le 4 janvier 2024 comme prévu initialement. Cette affaire plonge ses racines dans les profondes dissensions internes du parti politique.

La plainte déposée par Robert Kona à Kaélé fait suite à son mécontentement concernant le déroulement du congrès de Guidiguis en mai 2019, au cours duquel il a cédé la présidence à Cabral Libii. Il cherche à annuler ce congrès, arguant que Libii n’a pas respecté les termes de leur accord. Actuellement titulaire du titre de président national d’honneur, Kona aspire à reprendre les rênes du parti, pointant du doigt le manque de consultation et de communication de la part de Libii dans les décisions cruciales.

Cabral Libii se défend en soulignant qu’il n’a pas été officiellement informé de la plainte, remettant en question la validité de la date de comparution prévue pour le 4 janvier 2023. Dans une déclaration, il exprime sa volonté de voir la justice être rendue et appelle à la réconciliation au sein du PCRN.

La réaction de Maurice Kamto, président du MRC, ne s’est pas fait attendre. Via un tweet, il critique la décision du Sous-Préfet de Kribi II d’interdire le congrès, mettant en lumière un traitement différencié entre les partis politiques. Kamto interroge la base de cette interdiction et suggère qu’une présence policière aurait pu être déployée pour anticiper des troubles potentiels.

Au-delà du conflit interne, cette affaire soulève des questions plus larges sur la gestion des différends politiques au Cameroun et la façon dont les autorités abordent les activités des partis. L’avenir du PCRN et la résolution de ce contentieux demeurent incertains, alimentant les spéculations au sein de la sphère politique camerounaise.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi