fbpx

Cameroun Actuel

Renault va fabriquer le SUV Duster en Turquie

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a exprimé jeudi à Athènes son souhait d’entamer « une nouvelle ère » dans les relations de son pays avec la Grèce après des années de turbulences entre les deux voisins et rivaux historiques.

« Je suis convaincu que la réunion de coopération stratégique entre la Turquie et la Grèce (ce jeudi dans la capitale grecque, ndlr) sera l’occasion d’une nouvelle ère qui gagnera en puissance », a affirmé le chef de l’Etat turc en s’adressant à la présidente grecque Katerina Sakellaropoulou.

« Nous devons être optimistes et cet optimisme sera fructueux pour l’avenir », a-t-il ajouté alors qu’il effectue sa première visite à Athènes depuis 2017 après des années de tensions autour de la délimitation du plateau continental des îles grecques en mer Egée, des zones d’exploitation maritimes et du dossier migratoire.

M. Erdogan a ensuite eu un entretien avec le Premier ministre grec, son « ami Kyriakos » Mitsotakis à qui il a voulu tendre la main avant sa venue.

« Mon ami Kyriakos, nous ne te menaçons pas si tu ne nous menaces pas », a-t-il lancé dans une long entretien accordé à l’un des principaux journaux grecs, Kathimerini.

« Si les différends sont abordés via le dialogue et que l’on trouve un terrain d’entente, c’est pour le bénéfice de tous », a-t-il insisté mettant un terme à une longue période de rhétorique belliqueuse vis-à-vis de ce pays membre de l’Union européenne.

Relations turbulentes

Les relations entre la Grèce et la Turquie, rivaux historiques mais partenaires au sein de l’OTAN, ont connu de nombreuses tensions et ces différends ont été ravivés par les tentatives de la Turquie d’explorer des gisements d’hydrocarbures en Méditerranée orientale.

En 2022, M. Erdogan a accusé la Grèce « d’occuper » les îles de la mer Égée et a proféré une menace claire: « nous pourrions arriver soudainement une nuit ».

Mais à la faveur du terrible séisme qui a frappé le sud de la Turquie en février et tué au moins 50’000 personnes, les deux pays, qui partagent une histoire commune de plusieurs siècles, ont amorcé un rapprochement tangible.

La présidente de la République hellénique a d’ailleurs jugé que « lors des événements tragiques auxquels nos pays ont été confrontés (…) la solidarité et la démonstration d’humanité sont une caractéristique qui unit les deux peuples ».

Tout en rappelant « les grands différends territoriaux », Kyriakos…

[…]Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi