fbpx

Cameroun Actuel

Réforme du Budget Programme au Cameroun : bilan des 10 ans d’évolution et d’initiatives

Depuis l’adoption du Budget Programme en 2013, le Cameroun a entrepris une transformation notable dans la gestion de ses finances publiques. Le Comité de pilotage de la plateforme de dialogue sur les finances publiques, dans la première édition de son magazine « Le Courrier des réformes », revient sur une décennie de progrès et de jalons significatifs en septembre 2023.

Ce nouveau cadre budgétaire vise à optimiser la planification et l’organisation des activités de l’Administration publique. Parmi les réformes majeures entreprises au cours de cette période figurent les Appuis Budgétaires Sectoriels (ABS) pour la 3ème génération du Contrat de désendettement et de Développement (C2D). Rien qu’en 2022, trois départements ministériels ont bénéficié de décaissements d’une valeur totale de 21,5 milliards de Fcfa. Par exemple, le ministère de la Santé publique (Minsanté) a vu une enveloppe de 9,45 milliards de Fcfa allouée en 2022, permettant l’accréditation de 524 formations sanitaires dans les régions septentrionales.

Dans le secteur de l’éducation de base, malgré un financement de 7,604 milliards de Fcfa, seuls 40 % des 509 projets prévus ont été achevés, en partie à cause de difficultés liées à l’exécution budgétaire et aux conditions météorologiques dans les régions septentrionales.

Le Projet Filet sociaux, géré par le Minépat, a débloqué 4,5 milliards de Fcfa, ayant un impact positif sur 20 000 ménages bénéficiaires du Programme de Transfert Monétaires Ordinaires (TMO) et 14 000 ménages pour le transfert monétaire d’urgence (TMO).

Le ministre des Finances, Louis Paul Motaze, souligne que 80 % des dépenses de l’État sont désormais distribuées par programme, chacun étant doté d’objectifs et d’indicateurs de performances. Le rapport « Le Courrier des réformes » note également le rôle essentiel du Comité interministériel d’examen des programmes (Ciep) et de l’Enquête sur le Budget Ouvert (EBO), mettant en lumière les efforts déployés pour améliorer la transparence budgétaire.

Dans la quête de performance des finances publiques, le gouvernement a institué un Forum d’échanges avec les organisations de la société civile en octobre 2022. En outre, le Cameroun a réalisé une première en produisant un rapport sur les risques budgétaires, un outil intégré dans les projets de loi de finances pour 2023 et 2024 afin de renforcer le suivi et la gestion des risques associés à l’exécution budgétaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi