fbpx

Cameroun Actuel

Réduire l’éclairage pour le bien-être des humains et des animaux

La Municipalité de Lausanne propose un nouveau Plan lumière qui vise à réduire la pollution lumineuse et à embellir la ville par un éclairage créatif. Cette stratégie à dix ans structure le territoire en quatre zones, éclairées différemment selon les temps de la nuit. Objectif: mieux préserver la biodiversité et la santé, tout en garantissant l’attractivité du centre-ville.

Le Plan lumière actuel (2014-2023) était axé sur l’efficacité énergétique et la cohérence nocturne de la ville. Avec une part de 42% de luminaires LEDs et l’éclairage des grands axes routiers plus marqué que celui des quartiers, il a atteint ses objectifs, écrit la Ville mercredi dans un communiqué.

Le nouveau Plan lumière veut rendre plus vivant l’éclairage des zones d’activités nocturnes sociales et culturelles et éviter les éclairages peu ou pas utiles au regard de la sécurité, ce en fonction des zones et des temps de la nuit. Il prend en compte les évolutions en matière de mobilité (zone 30 km/h, pistes cyclables, requalification d’espaces urbains) et des technologies (les LEDs sont désormais efficaces aussi pour les couleurs chaudes).

Couleurs plus chaudes

Le Plan se fonde sur trois axes: la sobriété énergétique, la trame noire et l’attractivité nocturne. Il prévoit une réduction de 50% de la consommation de l’éclairage public d’ici 2033 (par rapport à 2019).

Pour arriver à ce résultat, 100% des luminaires seront dotés de LEDs (actuellement 42%) d’ici 2033. Ils seront programmés avec des abaissements d’intensité ou des extinctions au cours de la nuit. L’éclairage proposera des couleurs dorées et chaleureuses, plus conviviales et mieux tolérées par la biocénose nocturne.

Quatre zones

La trame noire, soit un réseau d’espace où l’obscurité est préservée, a été déterminée en superposant les cartes des corridors biologiques et des zones d’activités nocturnes. Son objectif est de lutter contre la pollution lumineuse qui impacte négativement tant la biodiversité, notamment les batraciens, chauve-souris, insectes, que le sommeil des habitants.

Le plan lumière définit ainsi quatre zones: une zone 1 si possible sans éclairage (zones foraines, parcs et espaces lacustres), une zone 2 avec extinction de l’éclairage entre 22h00 ou 00h30 et 05h30 et une zone 3 de transition. Au centre-ville, la zone 4 sera orientée vers les activités nocturnes. Là. il…

[…]Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi