fbpx

Cameroun Actuel

Projet minier d’Akom II : avancées significatives vers la production de fer en 2025

Le ministre par intérim des Mines, de l’industrie et du développement technologique (Minmidt), le Pr Fruh Calistus Gentry, a récemment rencontré les exploitants miniers pour évaluer l’état d’avancement de certains projets miniers à court terme au Cameroun. Parmi ces projets, le gisement de fer d’Akom II dans la région du Sud Cameroun enregistre une avancée significative. En effet, l’entreprise G-Stone, chargée de l’exploitation du gisement de fer d’Akom II, s’engage à effectuer les premières combustions au premier trimestre 2024 et la phase de production en 2025.

Le projet d’Akom II est l’un des plus importants projets miniers du Cameroun. Le gisement de fer d’Akom II se trouve sur une réserve de trois kilomètres d’un prospect de 47 km de long, regorgeant en moyenne 150 millions de tonnes de fer, pour un coût d’investissement à hauteur de 900 milliards de FCFA. Son exploitation va durer 40 ans.

L’état d’avancement du projet est encourageant. Le rapport 2021 de l’Initiative sur la transparence dans l’industrie extractive (Itie) pour le Cameroun indique que la phase d’indemnisation foncière, dont le montant total atteint 49 millions, a été menée à son terme avec succès. En ce qui concerne la construction de la mine, une liste détaillée des équipements nécessaires à la phase de construction et d’installation a été approuvée par le MINMIDT et a été transmise au MINFI pour être soumise au Directeur Général des Douanes. Cette démarche vise à bénéficier des exonérations prévues par la loi conformément au Code minier. Il est à noter que le premier concasseur sera opérationnel sur le site en décembre 2023, tandis que les travaux de terrassement et l’aménagement des voies d’accès sont en cours.

La tenue des audiences publiques relatives à la revue de l’étude d’impact environnementale a également été une étape importante dans l’avancement du projet. Le ministère de l’Environnement, de la protection de la nature et du développement durable (Minepded) a fait savoir par voie de communiqué le 3 juillet dernier que les audiences publiques ont été tenues.

Une visite du site d’exploitation aura lieu à la fin de ce mois d’octobre pour évaluer l’état d’avancement des travaux sur ce gisement minier attribué à G-Stone du groupe pétrolier Bocom. L’unité d’enrichissement du fer pourra entrer au Cameroun au 3e trimestre 2024.

En somme, le projet minier d’Akom II au Cameroun est en bonne voie. Les avancées significatives enregistrées ces derniers temps montrent que la production de fer pourrait démarrer en 2025. Le projet est important pour le développement économique du Cameroun et devrait créer des emplois pour les populations locales.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi