fbpx

Cameroun Actuel

Projet de reconstruction des régions anglophones : une étape cruciale vers la résolution des crises au Cameroun

Le Premier ministre camerounais, Joseph Dion Nguté, a marqué le début d’une nouvelle phase cruciale pour les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest du Cameroun. Le 18 décembre 2023 à Yaoundé, il a officiellement lancé le Projet de soutien de la Banque islamique de développement (BID) dans le cadre du Plan présidentiel de reconstruction et de développement des deux régions anglophones. Ce projet, doté d’un montant de 23,7 milliards de FCFA, dont 21 milliards de FCFA fournis par la BID, vise à reconstruire et réhabiliter des infrastructures de base cruciales dans ces zones en proie à une crise socio-politique depuis fin 2016.

Les infrastructures à réhabiliter ou reconstruire toucheront des secteurs essentiels tels que l’éducation, la santé, l’élevage, l’agriculture, l’habitat et l’électricité, et seront déployées dans 47 communes des deux régions concernées. Plus précisément, 24 communes de la région du Nord-Ouest et 23 de la région du Sud-Ouest bénéficieront de ce programme.

Cette initiative fait suite à l’engagement pris par la BID en mai 2023, lors de la 48e réunion annuelle du conseil des gouverneurs de l’institution financière. À cette occasion, le président de la BID, Muhmmad Al Jasser, avait signé un accord de prêt de 32,250 millions d’euros, soit 21,155 milliards de FCFA, avec le ministre camerounais de l’Économie, Alamine Ousmane Mey.

Ce prêt vient soutenir la mise en œuvre du Plan présidentiel de reconstruction et de développement, pour lequel le gouvernement avait du mal à mobiliser les financements nécessaires, évalués à 154 milliards de FCFA. Ce plan vise à atténuer les effets dévastateurs de la crise sur les populations et l’économie des régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, en se concentrant sur la restauration de la cohésion sociale, la reconstruction des infrastructures de base et la relance de l’économie locale.

Le lancement de ce projet est perçu comme une étape cruciale vers la résolution des crises persistantes dans ces régions, offrant un espoir tangible pour l’amélioration des conditions de vie et le rétablissement progressif de la stabilité socio-économique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi