fbpx

Cameroun Actuel

Programme économique 2024 : priorités et réformes au centre des débats à l’Assemblée nationale

La présentation du Programme économique, financier et culturel du gouvernement pour l’année 2024 par le Premier ministre, Joseph Dion Ngute, à l’Assemblée nationale le 30 novembre 2023, a mis en lumière les défis et les orientations clés du Cameroun pour l’année à venir.

Une des caractéristiques notables du projet de loi des finances pour 2024 est la réduction des dépenses sur plusieurs fronts, malgré un budget global équilibré de 6740,1 milliards de Fcfa, en hausse par rapport à l’année précédente. Des coupes budgétaires ont été observées dans divers postes de dépenses, notamment dans les recettes pétrolières, où une baisse de plus de 32 milliards de Fcfa a été enregistrée en raison de la chute des cours du baril.

En détaillant les dépenses, le gouvernement a dévoilé une répartition significative des fonds vers les salaires, les dépenses en capital, les transferts et les subventions. Cependant, malgré une augmentation des recettes du budget général, un déficit de 125 milliards de Fcfa reste à combler. Ce déficit sera couvert par la mobilisation de ressources internes additionnelles ainsi que par des prêts-projets, des émissions de titres publics et d’autres sources de financement.

Le gouvernement semble également concentrer ses efforts sur des projets d’infrastructure, visant notamment à étendre et entretenir les routes du pays. Environ 600 km de nouvelles routes bitumées sont prévues, tandis que des ouvrages d’art comme le pont sur le Logone seront achevés en 2024.

Dans le secteur de l’éducation, le recrutement de 3 000 nouveaux enseignants est prévu, accompagné de la distribution gratuite de manuels scolaires et de kits scolaires pour les jeunes filles. Par ailleurs, des plans de développement sont annoncés pour le secteur de la santé, avec un accent sur la Couverture Santé Universelle (CSU) et l’amélioration des plateaux techniques des formations sanitaires.

Le gouvernement a également mis l’accent sur le commerce, la promotion des produits « made in Cameroon » et l’encouragement des PME locales, tout en envisageant des mesures pour réduire la dépendance du pays aux importations alimentaires.

Le Premier ministre a appelé à une adoption d’habitudes alimentaires plus locales et moins dépendantes des importations, soulignant l’importance de la production locale pour certaines denrées alimentaires de base.

En outre, des projets dans les secteurs de l’eau et de l’énergie font également partie des priorités gouvernementales pour l’année à venir.

Ces annonces soulignent les priorités de développement du Cameroun pour l’année 2024, visant à stimuler l’économie, à renforcer les infrastructures et à promouvoir la production locale pour réduire la dépendance aux importations.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi