fbpx

Cameroun Actuel

Problèmes cardiaques: Vanmarcke range son vélo

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a affirmé vendredi qu’il était « difficile » de combattre la Russie si Kiev ne recevait pas d’armes de longue portée. Il a estimé que la décision d’en livrer « ne dépend que » des Etats-Unis.

« Sans armes de longue portée, il est difficile non seulement de mener à bien les missions offensives, mais aussi, pour être honnête, les opérations défensives », a déclaré M. Zelensky lors d’une visite à Prague. « Nous en discutons avec les Etats-Unis, cela ne dépend que d’eux actuellement », a-t-il ajouté.

Volodymyr Zelensky rencontrera vendredi à Istanbul son homologue turc Recep Tayyip Erdogan, à la veille du 500e jour de l’invasion russe de l’Ukraine et à l’approche d’un sommet crucial de l’Otan.

« Nous avons besoin d’honnêteté dans nos relations » avec l’Alliance atlantique, a affirmé M. Zelensky devant la presse jeudi à Prague, aux côtés du président tchèque Petr Pavel. Il est temps de démontrer « le courage et la force de cette alliance », a-t-il ajouté.

Moscou suit « de très près »

Le Kremlin a indiqué qu’il suivrait « de très près » les discussions du président ukrainien avec son homologue turc. « Nous suivrons de très près les résultats des négociations et nous maintiendrons notre partenariat constructif avec Ankara », a déclaré aux journalistes le porte-parole de la présidence russe, Dmitri Peskov.

Il a salué le « rôle de médiateur » de M. Erdogan dans le conflit en Ukraine, soulignant que le président turc a « déployé à plusieurs reprises de grands efforts pour résoudre divers problèmes ».

La visite de M. Zelensky intervient aussi au moment où Moscou menace de ne pas prolonger l’accord sur les exportations de céréales ukrainiennes arrivant à expiration en juillet et parrainé par la Turquie.

Moscou se plaint depuis plusieurs mois d’entraves à un autre accord – bilatéral – signé en juillet dernier avec l’ONU sur ses exportations d’engrais.

Attaque meurtrière à Lviv

Sur le terrain en Ukraine, la nuit de mercredi à jeudi a été marquée par une frappe russe sur Lviv, grande ville de l’Ouest de l’Ukraine rarement ciblée. Dix personnes ont été tuées dans cette attaque, a annoncé vendredi matin le maire de Lviv Andriï Sadovyi.

Un « dixième corps (sans vie) vient juste d’être découvert. Il s’agit d’une femme », a écrit l’élu sur Telegram, qui a également annoncé la fin des opérations de recherche.

42 personnes ont été…

[…]Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi