fbpx

Cameroun Actuel

Pour remplacer ceux vendus à Kiev, le gouvernement veut commander 130 nouveaux véhicules blindés — RT en français

Dans le cadre de la loi de programmation militaire, Paris envisage de commander 130 véhicules blindés supplémentaires pour remplacer les chars légers AMX-10 et les VAB vendus à l’Ukraine. Une rallonge budgétaire qui pourrait avoisiner les 300 millions d’euros.

Cent trente véhicules blindés neufs, c’est la demande du ministère français des Armées pour remplacer ceux vendus à l’Ukraine. Dans un amendement à la loi de programmation militaire (LPM) 2024-2030, déposé le 16 mai par le gouvernement, il demande « 38 véhicules blindés Jaguar et 92 véhicules blindés Griffon supplémentaires », contre les 200 et 1345 initialement prévus.

Une révision pour « tirer[r] les conséquences des décisions prises après le dépôt du projet de loi en matière de cessions à l’Ukraine », se défend l’exécutif dans sa présentation. « Ainsi, pour ne pas peser sur le format des armées, le gouvernement financera hors des ressources budgétaires de la LPM la reconstitution des équipements anciens cédés à l’Ukraine », poursuit-il.

Le 4 janvier, suite à un échange téléphonique avec Volodymyr Zelensky, Emmanuel Macron annonce le transfert vers l’Ukraine de chars légers AMX-10 RC, un véhicule blindé de reconnaissance monté sur châssis à roues et équipé d’un canon de 105 mm. Ni l’Elysée ni l’Hôtel de Brienne n’avaient précisé le nombre de ces véhicules blindés.

650 millions d’euros d’aide militaire française à Kiev

Quant aux véhicules blindés avant (VAB), un transport de troupes datant des années 1970 et progressivement retiré du service au sein des forces françaises, le ministre des Armées Sébastien Lecornu avait déclaré en juin 2022 à la presse que Paris leur livrerait « d’importants quantités » à Kiev.

Contrairement aux canons Caesar ou aux lance-roquettes unitaires, la France est restée vague sur le nombre de véhicules blindés légers qu’elle fournira à l’Ukraine. Joint par l’AFP au sujet de cet amendement au projet de loi LPM, l’Hôtel de Brienne souligne que le remplacement des véhicules blindés ne se fait pas sur la base d’un ratio de un pour un.

Par ailleurs, une nouvelle donation à l’Ukraine d’AMX-10 est en cours, selon la déclaration commune publiée à l’issue de la rencontre entre les présidents français et ukrainien le 14 mai à l’Elysée. « Dans les prochaines semaines, la France va former et équiper plusieurs bataillons avec des dizaines de véhicules blindés et de chars légers, dont des AMX-10RC », indique le document, sans préciser le nombre de véhicules.

Concernant le coût unitaire, le prix d’une Jaguar est d’environ 4,5 millions d’euros, trois fois celui d’un Griffon. Des montants indicatifs, censés varier en fonction des commandes mais qui, dans les proportions indiquées dans l’avenant, pourraient dépasser le seuil des 300 millions d’euros. Selon le décompte…

Lire la suite de l’article sur nouvelles-dujour.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi