fbpx

Cameroun Actuel

Politique migratoire australienne: contrats accordés à des entreprises suspectes

Le président argentin Javier Milei est reçu pour la première fois lundi au Vatican par le pape François, natif comme lui de Buenos Aires. Cette audience est destinée à aplanir leurs relations alors que l’Argentine connaît une situation économique explosive.

L’économiste ultralibéral de 53 ans, qui entend refaire de l’Argentine « une puissance mondiale » à coup de dérégulation et privatisations, effectue sa première visite officielle à Rome, deux mois après sa prise de fonction.

Accompagné de sa soeur et secrétaire générale de la présidence, ainsi que de deux ministres, il est arrivé lundi à 09H00 (08H00 GMT) au palais du Vatican, où il a été reçu avec les honneurs réservés aux chefs d’Etat, a constaté l’AFP.

Durant leur entretien, les deux hommes idéologiquement aux antipodes devraient discuter d’un possible voyage du pape en Argentine, où Jorge Bergoglio n’est plus retourné depuis son élection à la tête de l’Eglise catholique en 2013.

Après avoir accusé le pape d’ingérences politiques l’an dernier, M. Milei a adouci le ton, l’encourageant à se rendre en Argentine.

Habitué aux sorties provocantes et impulsives, Javier Milei avait, pendant sa campagne électorale, traité le pape de « personnage néfaste », d' »imbécile qui promeut le communisme » ou de « représentant du Malin » sur Terre, avant de changer radicalement de ton, lui présentant ses « excuses » et assurant le « respecter ».

En novembre, François avait cependant appelé le président fraîchement élu pour le féliciter et, faisant fi des insultes de ce dernier à son égard, lui avait envoyé un chapelet.

Dimanche, les deux hommes sont apparus tout sourire lors d’une messe célébrée en la basilique Saint-Pierre pour la canonisation de la première sainte argentine, la religieuse et missionnaire du XVIIIe siècle María Antonia de San José, connue sous le nom de « Mama Antula ».

M. Milei a donné une franche accolade à son compatriote de 87 ans qui se déplace en fauteuil roulant.

Comme le veut la tradition, il remettra au pape plusieurs cadeaux dont des biscuits traditionnels argentins au citron et à la confiture de lait, très appréciés du souverain pontife, a indiqué le porte-parole du gouvernement.

Il s’entretiendra également avec des hauts responsables du Saint-Siège et rencontrera plus tard dans la journée le président italien Sergio Mattarella et la Première ministre Giorgia Meloni.

Inflation à plus de…

[…]Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi