fbpx

Cameroun Actuel

Plus de 700 blessés dans le séisme à Taïwan, selon les autorités

Un séisme sous-marin de magnitude supérieure à 7 s’est produit mercredi près de Taïwan, le plus puissant à frapper l’île depuis 25 ans, faisant au moins quatre morts et plus de 50 blessés. Il a déclenché des alertes au tsunami avant que le risque ne soit écarté.

Tous les décès se sont produits dans le comté d’Hualien, près de l’épicentre du séisme dans l’est de l’île. Trois des victimes ont péri sur un sentier de randonnée et la quatrième dans un tunnel routier, a annoncé l’agence nationale de lutte anti-incendie.

A Hualien, deux immeubles se sont effondrés. « Des personnes seraient prises au piège. Nous n’avons pas plus d’informations pour le moment », a déclaré un responsable des pompiers de ce port de près de 100’000 habitants, situé au pied d’une chaîne de montagnes et de gorges.

La magnitude du séisme a été estimée à 7,5 par l’agence météorologique japonaise (JMA), à 7,4 par l’institut américain d’études géologiques (USGS) et à 7,2 par l’agence météorologique taïwanaise (CWA). Suivi de plusieurs répliques, il a eu lieu à faible profondeur peu avant 02h00 (en Suisse).

Le tremblement de terre a initialement déclenché des alertes au tsunami à Taïwan, dans les îles du sud-ouest du Japon et dans plusieurs provinces des Philippines, où la population des zones côtières a été priée de gagner les hauteurs.

Vagues de 30 cm

Les autorités japonaises et philippines ont finalement annulé leurs alertes et le centre d’alertes au tsunami du Pacifique, un observatoire régional basé à Hawaï (Etats-Unis), a annoncé vers 04h00 en Suisse que « la menace de tsunami est maintenant largement passée », tout en appelant les habitants des régions littorales à rester prudents.

L’aéroport de Naha, le plus important de l’île japonaise d’Okinawa, a suspendu le trafic aérien et les vols prévus vers cette destination ont été déroutés. Les enregistrements des vols au départ ont cependant repris après la levée de l’alerte.

Aucune victime n’a été signalée dans la région d’Okinawa, a déclaré le porte-parole du gouvernement nippon. Selon la JMA, des vagues de 30 cm ont été signalées dans les îles de Yonaguni et de Miyako et de 20 cm dans celle d’Ishigaki, toutes situées à l’extrême sud-ouest de l’archipel.

A Taïwan, des photographies publiées par l’agence centrale d’informations (CNA) ont montré un bâtiment rouge de sept étages à Hualien partiellement…

[…]Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi